• La présentation d'un prototype de bouteille s'inscrit dans le cadre des nouveaux objectifs ambitieux de Coca-Cola en matière d'emballage durable en Europe occidentale[1].
  • Parmi les nouveaux objectifs de Coca-Cola figure l’ambition d’avancer l’échéance de son objectif de passer de 50 à 100 % de contenu recyclé ou renouvelable dans ses bouteilles en plastique.

Londres, 3 octobre 2019 - Coca-Cola vient de dévoiler son premier prototype de bouteille fabriquée à partir de plastique marin collecté et recyclé. L’entreprise entend démontrer ainsi qu’à l’avenir, même les déchets des océans pourront être réutilisés et recyclés dans des emballages pour des aliments et des boissons.

Grâce à une collaboration entre Ioniqa Technologies, Indorama Ventures, Mares Circulares et The Coca-Cola Company, environ 300 prototypes de bouteilles ont été fabriqués et contiennent 25 % de plastique recyclé[2] provenant de déchets de la mer Méditerranée et de ses plages. Les bouteilles sont conçues et développées pour démontrer le potentiel de transformation des nouvelles technologies de recyclage. Ces technologies permettent de recycler le plastique usagé, quelle que soit sa qualité, en plastique de haute qualité qui peut être utilisé pour l'emballage d'aliments ou de boissons, y compris des matériaux qui auraient été envoyés dans des incinérateurs ou des décharges dans le passé. La bouteille prototype est la première bouteille en plastique jamais fabriquée à partir de plastique marin, recyclé avec succès pour servir à l'emballage des aliments et des boissons.

Cette innovation vient soutenir les objectifs renforcés en matière d’emballages, adoptés par Coca-Cola pour l’Europe de l’Ouest, et qui se concentrent sur la poursuite d’un monde sans déchets d’emballage. En 2017, dans le cadre de son plan d'action pour le développement durable, Coca-Cola s’est engagée, d’ici 2025, à: collecter une canette ou bouteille par exemplaire vendu; veiller à ce que tous les emballages soient 100 % recyclables ; et s’assurer qu'au moins 50 % du contenu des bouteilles en plastique de l’entreprise proviennent de matériaux recyclés. En 2019, en Europe occidentale, Coca-Cola a investi 180 millions d'euros tant dans son activité que dans le développement de nouveaux emballages et solutions sans emballage pour l’avenir.

Aujourd'hui, Coca-Cola annonce d'autres objectifs visant à accélérer l’élaboration d'une feuille de route, garantissant que tous ses emballages soient collectés, recyclés et réutilisés. Parmi ces objectifs:

  • Supprimer progressivement tout le plastique inutile ou difficile à recycler du portefeuille Coca-Cola en allégeant les emballages et en évitant d’utiliser des emballages secondaires en plastique, ce qui permettra de réduire l’utilisation de plus de 11.000 tonnes de plastique par an. Coca-Cola a récemment annoncé qu’en Europe occidentale, l’emballage plastique pour ses packs de canettes serait remplacé par du carton 100 % recyclable, ce qui permettra d’économiser 4.000 tonnes de plastique en 2020. En outre, les bouteilles verte Sprite ont été remplacées en juin dernier par des bouteilles pet transparentes, qui facilitent le recyclage ‘bottle-to-bottle’.

  • Intégrer des matériaux 100 % recyclés ou renouvelables dans toutes ses bouteilles en plastique, permettant ainsi d’économiser plus de 200.000 tonnes de plastique neuf chaque année. Coca-Cola atteindra son objectif de 50 % de plastique recyclé dans ses bouteilles deux ans plus tôt qu’annoncé (d’ici fin 2023, au lieu de 2025), et ses marques Chaudfontaine et Honest font actuellement la transition vers des bouteilles en plastique 100 % recyclé.
  • Soutenir des systèmes de consigne bien pensés aux quatre coins de l'Europe occidentale, dans les pays où il n'existe pas encore d'alternative efficace, conformément à son objectif de collecter une bouteille ou une canette pour chaque exemplaire vendu d’ici 2025. En Belgique, grâce à FostPlus, nous disposons depuis plus de 25 ans d'un système de collecte performant et nous sommes aujourd'hui en mesure de collecter 85 % des emballages de boissons. Cependant, pour l'instant, cela ne nous permettra pas d'atteindre notre objectif de collecte à 100 % d'ici 2025. C'est pourquoi nous sommes ouverts à l'examen de toutes les options efficaces et économiquement viables possibles avec les parties concernées.
  • Communiquer chaque année et en toute transparence son empreinte écologique par type d'emballage et indiquer les performances réalisées par rapport aux engagements et objectifs énoncés.

 

Tim Brett, président de Coca-Cola Europe occidentale, a déclaré : « Trop de ressources et de matières premières finissent actuellement à l’état de déchets.  Nous savons que nous devons en faire davantage pour changer la donne.  Les objectifs exposés aujourd'hui sont ambitieux, et à juste titre. Les emballages ont un rôle important à jouer, mais doivent toujours être collectés, recyclés et revalorisés. Il est de notre devoir, et ce au moyen de partenariats, de rendre le terme « plastique à usage unique » superflu, tant dans notre entreprise qu’ailleurs. Nous voulons y parvenir en intégrant tous nos plastiques – et tous nos emballages - dans un processus d’économie circulaire. »

Bruno van Gompel, directeur technique et de la chaîne logistique de Coca-Cola Europe occidentale, a déclaré : « Cette bouteille illustre les progrès réalisables grâce à des partenariats et à des investissements dans les nouvelles technologies révolutionnaires. En réunissant des partenaires d’un bout à l’autre de notre chaîne d’approvisionnement, d'une organisation à but non lucratif qui nettoie les plages en Espagne et au Portugal à un investissement dans Ioniqa Technologies aux Pays-Bas, nous avons été en mesure, pour la première fois, de recycler du plastique marin usagé en matériau de qualité adapté à l’emballage des aliments et boissons. Les technologies de recyclage avancées sont extrêmement stimulantes, non seulement pour nous, mais aussi pour l'industrie et la société dans son ensemble. Elles accélèrent la perspective d'une économie circulaire du plastique. C’est pourquoi nous investissons dans ces dernières. Au fur et à mesure que ces technologies commencent à se déployer, nous observons que toutes sortes de plastiques usagés se voient donner une seconde vie, détournant ainsi les flux de déchets de l'incinération et des décharges. »

Cette nouvelle bouteille faite à partir de plastique marin a été développée à titre d’exemple de ce que la technologie pourra réaliser dans un avenir proche. À court terme, Coca-Cola mettra en œuvre la technique de recyclage améliorée à l'échelle commerciale en utilisant les flux de déchets des recycleurs existants, y compris les plastiques auparavant non recyclables et les matériaux recyclables de moindre qualité. Coca-Cola prévoit d’utiliser ces matériaux recyclés améliorés dans certaines de ses bouteilles à partir de 2020.  

Un nouveau pôle d'innovation en matière d’emballage continuera à concentrer et accélérer l’innovation et les investissements dans des solutions d'emballage durables aux quatre coins de l'Europe occidentale. Citons des investissements continus dans des technologies de recyclage amélioré, ainsi que dans des solutions d'emballage alternatives pour l'avenir, telles que les bouteilles en papier, les matériaux d’emballages végétaux, les emballages réutilisables, reremplissables et les solutions sans emballages, comme les distributeurs Freestyle ou d’autres solutions de microdosage.

EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE BOUTEILLE EN PLASTIQUE MARIN

  • Coca-Cola a dévoilé son tout premier prototype de bouteille fait à partir de plastique marin collecté et recyclé. Par ce biais, l’entreprise désire montrer qu’il sera même possible, dans le futur, de réutiliser les déchets marins pour en faire des emballages recyclés pour le secteur de l’alimentation et des boissons.
  • Cette bouteille est aussi la toute première bouteille plastique jamais fabriquée à partir de plastique marin recyclé et réutilisé à des fins d’emballage pour le secteur de l’alimentation et des boissons.
  • Environ 300 prototypes de bouteilles en plastique marin ont été fabriqués à partir de 25 % de plastique marin collecté et recyclé et sont le fruit d'une nouvelle technologie révolutionnaire de recyclage amélioré, également connue sous le nom de technologie de dépolymérisation.
  • Le recyclage amélioré est un procédé chimique par lequel les plastiques PET de qualité inférieure peut être décomposé et reformé, après élimination des impuretés, pour être refaçonné à un niveau de qualité élevé et surtout, de respecter les normes requises pour contenir des produits destinés à la consommation humaine.
  • Il est donc désormais possible de récupérer et valoriser le plastique de qualité inférieure, non transparent et de couleur, en matériaux adaptés à l’emballage de produits alimentaires, et ce de manière continue.
  • Produites pour démontrer les possibilités des technologies de recyclage amélioré, les bouteilles prototypes sont le fruit de plusieurs partenariats clés :

o   Actions de nettoyage des côtes : le plastique marin contenu dans les bouteilles a été collecté par des bénévoles qui ont participé à 84 nettoyages de plages en Espagne et au Portugal et par des pêcheurs dans 12 ports de la Méditerranée, dans le cadre du projet Mares Circulares ou "Mers circulaires".  Partiellement financé par la Fondation Coca-Cola, le projet Mares Circulares est une collaboration entre le système Coca-Cola  en péninsule ibérique, le ministère espagnol de l'Agriculture, de la Pêche, de l'Alimentation et de l'Environnement et trois grandes organisations à but non lucratif - l’association Chelonia, la fondation Ecomar et l’association Vertidos Cero. L'objectif commun de ce programme d'intervention est de nettoyer les plages et les fonds marins en Espagne et au Portugal par la collecte et le recyclage des déchets marins. Le projet vise également à sensibiliser le public à l'élimination responsable des déchets pour éviter qu’ils ne finissent dans la nature, à faciliter les études scientifiques connexes et à soutenir une start-up pour promouvoir l'économie circulaire.  Plus de 170 organisations publiques et privées contribuent au projet, telles que des municipalités locales, des ONG, des universités et des associations environnementales et citoyennes.

o   Innovation technologique : en janvier 2019, Coca-Cola a accordé un prêt à Ioniqa Technologies aux Pays-Bas pour l'aider à développer sa technologie exclusive de recyclage amélioré.  Les déchets marins collectés dans le cadre de Mares Circulares ont été recyclés par dépolymérisation par Ioniqa Technologies en éléments constitutifs nécessaires à la fabrication de PET de qualité alimentaire.

o   Collaboration de l'industrie : Indorama Ventures, l'un des fournisseurs de solutions d'emballage et de plastique PET de Coca-Cola, a ensuite transformé ce matériau en plastique PET nécessaire à la fabrication de la première bouteille Coca-Cola - la première au monde - constituée de plastique marin.  

  • La bouteille faite à partir de plastique marin a été développée en guise d’exemple de ce que la technologie pourra atteindre dans un futur proche. À court terme Coca-Cola déploiera la technologie de recyclage amélioré à l'échelle commerciale en utilisant les flux de déchets des recycleurs existants, y compris le plastique auparavant non recyclable et les matériaux recyclables de moindre qualité. Coca-Cola prévoit d'utiliser ce contenu recyclé amélioré dans certaines de ses bouteilles à partir de 2020.
  • Si la bouteille en plastique marin en est au stade de prototype, l’usage commercial de la technologie de transformation mise en œuvre pour sa conception est déjà à l'étude.  Coca-Cola prévoit de commercialiser en 2020 ses premières bouteilles en plastique fabriquées à partir de contenu recyclé amélioré, en utilisant des filières de déchets incluant du plastique auparavant destiné à l'incinération ou à la mise en décharge.
  • À mesure que la technologie se déploiera, en augmentant la quantité et la qualité du plastique recyclé pour un usage alimentaire, elle permettra de réduire et de remplacer l'utilisation de PET vierge provenant de combustibles fossiles, de réduire l'empreinte carbone des emballages, non seulement pour Coca-Cola, mais pour le secteur dans son ensemble, et de faire de l’économie circulaire des plastiques une réalité à l’avenir.
  • Tonnis Hooghoudt, CEO de Ioniqa Technologies, a déclaré: « L’impact du recyclage amélioré se fera sentir à l’échelle mondiale: en collaborant avec Coca-Cola et Indorama pour produire cette bouteille, nous entendons démontrer les possibilités de cette technologie. Notre nouvelle usine est maintenant opérationnelle et nous amenons cette technologie à l’échelle. Ce faisant, nous entendons mettre fin au plastique à usage unique et aux déchets plastiques.»
  • Yash Lohia, Chief Recycling Officer (CRO) d'INDORAMA Recycling Business Group et membre du conseil d'administration d'Indorama Ventures, a déclaré : « En travaillant avec de nouvelles entreprises pour l’amélioration des technologies de recyclage, nous avons la possibilité de réformer et de redéfinir l'avenir des emballages plastiques afin que rien ne devienne un déchet. Le PET, quelle que soit sa qualité, peut désormais être recyclé et réutilisé, ce qui permet en même temps de réduire l'empreinte carbone des emballages. »
  • Pour en savoir plus sur le parcours de notre bouteille en plastique marin : https://www.coca-cola.eu/news/marine-bottle

 

- FIN -

Contacts presse

Pour toute question complémentaire, veuillez prendre contact avec Suzanne Decock, PR & Communications Manager chez Coca-Cola via beluxpressinfo@coca-cola.com ou +32 499 77 28 28.

À propos de Coca-Cola en Belgique et au Luxembourg

‘Coca-Cola’ se compose de deux sociétés différentes en Belgique et au Luxembourg. Coca-Cola Services fait partie du groupe The Coca-Cola Company. The Coca-Cola Company et ses filiales sont propriétaires des différentes marques. Elles sont responsables du marketing consommateurs et du concentré de base pour les boissons qui sont vendues à Coca-Cola European Partners Belgique et Luxembourg, filiales de Coca-Cola European Partners (CCEP).   

CCP Belgique et Luxembourg produit, distribue et/ou vend Coca-Cola, Fanta, Sprite, Aquarius, Minute Maid, Nordic Mist, Chaudfontaine, FÏNLEY, HONEST, Fuze Tea, Appletiser, POMS, Hawai, CHAQWA, Tropico,  Rosport*, Rosport Pom’s*, Monster*,Capri-Sun*et Nalu*. Ensemble, ces marques représentent plus de 11 millions de consommations quotidiennes en Belgique. Coca-Cola optimise constamment son portefeuille : de la réduction du sucre dans ses boissons à l'introduction de nouveaux produits innovants. En outre, ils s'efforcent de réduire leur impact sur l'environnement en rendant l'eau à la nature et en encourageant le recyclage.  

Rendez-vous sur www.cocacolabelgium.be pour plus d'informations.  

(*) marques n’appartenant pas au groupe The Coca-Cola Company.  


À propos d’Ioniqa Technologies

Ioniqa est une spin-off clean-tech de l'Université de Technologie d'Eindhoven (Pays-Bas), spécialisée dans la revalorisation des déchets au moyen de sa technologie circulaire brevetée. Grâce à un procédé rentable, Ioniqa est en mesure de réaliser une économie circulaire pour le plastique, à commencer par le plastique PET. Cette innovation primée transforme tous types et couleurs de déchets PET en sources précieuses de PET recyclé de nouvelle qualité. Des procédés de surcyclage d'autres types de plastiques font actuellement l'objet de recherches et devront être lancés dans un avenir proche.

Contact:

Ioniqa Technologies, Eindhoven (Pays-Bas): Téléphone:+31 40 751 76 30, Site Web: Ioniqa.com, E-mail: info@ioniqa.com, Twitter: @IoniqaCircular

À propos d’Indorama Ventures

Indorama Ventures Public Company Limited, cotée en bourse en Thaïlande (Bloomberg ticker IVL.TB), est l'un des leaders mondiaux de la pétrochimie, avec une production mondiale en Afrique, Asie, Europe et Amérique. Le portefeuille de la société se compose de PET intégré, de fibres, d'emballages, de spécialités chimiques et d'oléfines. Les produits Indorama Ventures sont utilisés dans les secteurs clés des FMCG et de l'automobile, à savoir les boissons, l'hygiène, les soins personnels, les pneus et la sécurité. Indorama Ventures emploie environ 19 000 personnes dans le monde et a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 10,7 milliards de dollars US en 2018. La société est cotée au Dow Jones Sustainability Index (DJSI).

Indorama Ventures a son siège social à Bangkok, en Thaïlande, avec des bureaux dans le monde entier à

  • EMEA: Pays-Bas, Allemagne, Irlande, France, Royaume-Uni, Italie, Danemark, Lituanie, Pologne, République tchèque, Luxembourg, Espagne, Turquie, Nigeria, Ghana, Portugal, Israël, Égypte, Russie, Slovaquie, Autriche.
  • Amérique du Nord et du Sud: USA, Mexique, Canada, Brésil
  • Asie: Thaïlande, Indonésie, Chine, Inde, Inde, Philippines, Myanmar

Richard Jones

Tél: +662.661.6661 poste 680

richard.j@indorama.net

 

 

 

[1] Toutes les références à l'Europe occidentale se réfèrent aux marchés sur lesquels Coca-Cola European Partners est actif : Andorre, Belgique, France continentale, Allemagne, Grande-Bretagne, Islande, Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Espagne et Suède.

 

 

[2] Plastique extrait de la mer Méditerranée et des côtes espagnoles et portugaises.