Pas besoin d'une barbe de hipster ou d'un vélo triporteur pour consommer bio

Une étude réalisée dans le cadre du lancement d’HONEST, une nouvelle boisson bio, dresse un portrait fidèle du consommateur bio.

Le bio a le vent en poupe. Un quart des Belges en achètent régulièrement[1], mais la part des boissons ne représente que 8 % de la consommation bio. En lançant HONEST, un assortiment de délicieuses boissons biologiques faibles en calories, Coca-Cola souhaite rendre les boissons bios accessible à tous. L'introduction d’une nouvelle étiquette pour les infusions de thé aux fruits HONEST, déjà lancées en 2017, représente une première étape importante. La commercialisation d'HONEST kids et des thés glacés biologiques HONEST suivra plus tard, au cours de cette année.En tout cas, ne vous inquiétez pas ! Il ne faut pas vous laisser pousser la barbe pour ressembler à un hipster ou acheter un vélo triporteur en seconde main pour pouvoir savourer ces boissons, comme le démontre une enquête[2] d'iVOX, menée auprès de 1.000 Belges. 

Plusieurs préjugés circulent à l'égard des consommateurs de bio 

Il ressort d'une enquête d'iVOX[3]que les consommateurs qui n'achètent pas de produits bios, entretiennent encore beaucoup de préjugés à l'égard des consommateurs de bio. Celui qui ne consomme pas de bio, ne considère pas le consommateur de bio comme son égal. Seulement 2 non-consommateurs de bio sur 10 sont persuadés que les consommateurs de bio sont des gens comme eux. Mais est-ce effectivement le cas ? Les consommateurs de bio sont-ils différents des autres ? HONEST dissipe plusieurs préjugés, grâce à une étude[4]réalisée auprès de 1.000 Belges.

Préjugé 1 : les consommateurs de bio ont une longue barbe ou un bouc

Un cinquième des Belges qui ne consomment pas de produits bios, affirment qu'ils sont capables de reconnaître les consommateurs de bio, sur la base de leur apparence. 43 % des non-consommateurs de bio imaginent que le consommateur bio a une longue barbe ou un bouc. 32 % pensent qu'ils portent des dreadlocks. Par ailleurs, l'idée que les consommateurs de bio se préoccupent moins de leur pilosité, prévaut aussi chez les non-consommateurs de bio. Mais l'enquête démontre que ces préjugés ne sont pas fondés (32 % des non-consommateurs de bio disent détester la présence excessive de poils, contre 34 % des consommateurs de bio). Conclusion ? En réalité, il n'existe aucune différence extérieure entre les consommateurs de bio et les autres. 

Préjugé 2 : les consommateurs de bio portent des chaussettes blanches dans leurs sandales

Des préjugés circulent aussi à propos du style vestimentaire des consommateurs de bio. 33 % des non-consommateurs de bio pensent que les consommateurs de bio portent des chaussettes blanches et des sandales. Ces derniers achèteraient aussi plus souvent des vêtements de seconde main. Le premier préjugé ne semble pas fondé, puisque les deux groupes ne sont pas convaincus par cette mode (le fait de porter des chaussettes avec des sandales ne pose pas de problème à 16 % des non-consommateurs de bio, contre 20 % des consommateurs de bio. La différence n'est donc pas significative). Cependant, le second préjugé repose sur un fond de vérité. En effet, alors que 40 % des non-consommateurs de bio ont déjà acheté un vêtement de seconde main, ce pourcentage atteint 60 % chez les consommateurs de bio.

Préjugé 3 : les consommateurs de bio éprouvent plus de compassion à l'égard de leurs semblables 

Un point qui semble se vérifier, est le fait que les consommateurs de bio éprouvent plus de compassion à l'égard de leurs semblables. 61 % d'entre eux estiment qu'il faut éprouver, tout d'abord, de la compassion à l'égard de ses semblables, contre seulement 47 % des autres consommateurs. Mais ils ne sont absolument pas naïfs. Au contraire, les consommateurs de bio indiquent même plus souvent que les non-consommateurs de bio qu'il est judicieux de tenir compte des éléments qui peuvent mal tourner dans la vie (non-bio : 19 %, bio : 27 %).

HONEST rend le bio accessible à tous

Céline Van den Rijn, Directrice du Marketing chez Coca-Cola Services, a déclaré : « Grâce à cette enquête, nous souhaitons dissiper de manière fun et légère ces préjugés et nous adresser à de nouveaux consommateurs. 4 Belges sur 10 disent même qu'ils seraient prêts à acheter plus de produits bios s'ils savaient exactement ce que recouvre le terme « bio ». Par ailleurs, le Belge ne semble pas encore bien connaître le marché des boissons bios : seulement 8 % des produits bios consommés appartiennent à la catégorie des boissons. En lançant HONEST, un assortiment de délicieuses boissons biologiques faibles en calories, nous voulons rendre les produits, et plus particulièrement les boissons, bios accessibles à tous ». 

L'introduction d'une nouvelle étiquette pour les infusions de thé aux fruits HONEST représente une première étape importante. Cette boisson rafraîchissante et faible en calories allie parfaitement des infusions aux extraits de thé biologique, de l'eau, du jus de fruits biologique (6-8 %), une pointe de sucre de canne et des arômes naturels. Un mélange au goût délicieux et faible en calories. Les infusions de thé aux fruits sont disponibles en deux saveurs exquises : vous dégusterez le mariage exotique de l'orange et de la mangue ou la subtile douceur de la grenade et des myrtilles.

Les ingrédients utilisés dans la préparation des boissons HONEST sont certifiés bios. La production biologique est synonyme de collaboration avec la nature. À chaque gorgée d'une boisson HONEST, vous pouvez donc être certain que les ingrédients ont été produits sans pesticides ni engrais chimiques. Les boissons HONEST ont obtenu le label de la Soil Association, qui garantit une production respectant les normes les plus strictes. En outre, aussi bien les bouteilles que les bouchons des boissons HONEST sont recyclables à 100 %. De plus, la bouteille HONEST de 375 ml est une PlantBottle®, une bouteille constituée, à 30 %, de matière végétale provenant de la canne à sucre, dans ce cas. 

Les infusions de thé aux fruits HONEST sont vendues en supermarchés et « sur la route ». 

Faits amusants :

  • La moitié des non-consommateurs de bio déclarent qu'ils devraient consommer plus de produits bios.
  • Les consommateurs de bio sont de meilleurs voisins : 70 % des consommateurs de bio disent surveiller du coin de l'œil ce qui se passe, quand leurs voisins sont en vacances, contre 63 % des non-consommateurs de bio. Cette différence est significative.
  • 60 % des consommateurs de bio s'engagent dans la lutte contre le réchauffement climatique, soit le double par rapport aux non-consommateurs de bio.
  • Autant de consommateurs de bio que de non-consommateurs de bio sont végétaliens (0,4 % pour les deux). 
  • Aucune différence (ou quasiment) n'a été notée chez les végétariens (bio : 3 % ; non-bio : 5 %).
  • 20 % des non-consommateurs de bio affirment que les consommateurs de bio disposent de trop de temps

Contacts presse :

Pour toute question complémentaire, vous pouvez prendre contact avec Déborah De Klerck, Senior PR Manager chez Famous Relations via deborah.deklerck@famousrelations.be ou +32 472 84 40 89.

Vous pouvez également contacter Laura Brems, Communications ManagerchezCoca-Cola Services via lbrems@coca-cola.com ou +32 (0) 2 559 28 77.