Les trois leaders ont démontré leur engagement personnel et professionnel de longue date pour encourager la mixité au sein de leurs équipes dirigeantes tout en soutenant activement la politique de leur entreprise qui prône la diversité et place une culture inclusive au centre de ses valeurs et de sa communication vis-à-vis du grand public.

http://jump.eu.com/award/concept/

Le neuvième Wo.Men @ Work Award a été décerné ce 26 mars en clôture du Forum JUMP. Il a été remis conjointement à Caroline Thomaes, Patrizio Ricci et Olivier Houpert, qui deviennent donc Ambassadrice et Ambassadeurs de l’égalité professionnelle en 2019. Les trois dirigeant·e·s de Procter étaient pourtant en concurrence avec deux profils d’exception représentant deux secteurs où le nombre de femmes dirigeantes est parmi les plus bas : les start-ups informatiques et les bureaux d’avocats.

Bernd Meyring est Managing Partner au sein du bureau Linklaters, qui veut devenir le ‘Best in Law’ en Belgique pour la représentation des femmes dans les fonctions de cadres et d’associé·e·s. Leur objectif est de doubler la présence des femmes associées pour passer de 15% (moyenne pour la Belgique) à 30% en cinq ans. Pour y arriver, Linklaters a mis en place toute une série d’actions et de mesures pour assurer la juste répartition des dossiers entre les membres féminins et masculins du cabinet, la visibilité des femmes, la flexibilité pour tou·te·s et l’adaptation des carrières aux besoins individuels. Les jeunes femmes représentent aujourd’hui 66 % du total des diplômé·e·s en droit. Pour Bernd Meyring, la mixité est donc une question de bonne gestion des talents, mais aussi d’efficacité : « Outre le fait que c’est simplement ‘juste’, nous tenons à la mixité de nos équipes car cela nous permet d’être plus efficaces dans notre travail pour nos client·e·s. »

Sam Lefever est co-fondateur de l’entreprise de solutions IT Niboo. Il se définit comme idéaliste, humaniste et féministe. En cinq ans, l’équipe est passée de deux à vingt employé·e·s. Pour faire face à la pénurie de femmes diplômées en informatique, Niboo a mis en place un processus de recrutement qui souligne les valeurs des candidat·e·s, leur attitude et leur capacité d’apprentissage. Son équipe compte désormais quatre femmes, une proportion bien supérieure à la moyenne des start-ups technologiques en Belgique. Sam Lefever s’engage aussi pour une culture différente au sein de son entreprise : « Le machisme ordinaire reste très présent dans notre secteur. Le secteur IT a la chance de dessiner le monde de demain. Si nous voulons qu’il soit inclusif, durable et humain, nous avons le devoir de représenter ses valeurs dans nos entreprises. »

Pour la première fois, le Wo.Men@Work Award désigne trois gagnant·e·s au lieu d’un·e seul·e. Le jury a exceptionnellement accepté la candidature de trois personnes pour une seule entreprise afin de respecter la structure particulière de P&G qui n’a pas une seule tête en Belgique mais bien trois, dans trois départements distincts : Selling, R&D et Engineering. Nos trois lauréat·e·s Caroline Thomaes, Patrizio Ricci et Olivier Houpert sont très engagé·e·s dans leur rôle de porte-parole des valeurs de l’entreprise, notamment pour la diversité et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Les mesures mises en place concernent tous les aspects d’une carrière : recrutement, rétention et promotion des talents, outils toujours inclusifs (et donc non-biaisés) accompagnés de formations, de mentoring, de sponsorship, de flexibilité, d’attention à la parentalité… C’est ainsi que les trois départements qui composent Procter parviennent à respecter la parité dans le recrutement (même en R&D et en production) et à assurer la présence d’un quart de femmes dans le comité de direction (la moyenne est de 16 % pour les grandes entreprises en Belgique).

En sa qualité de plus grand annonceur au monde, P&G endosse aussi un rôle d’exemple de responsabilité sociétale dans ses publicités pour déconstruire les stéréotypes de genres, ce que le groupe fait notamment au travers de ses marques Always, Ariel ou encore Gillette. Procter veut être une force au bénéfice de la société, notamment avec ses campagnes #WeSeeEqual et #LikeaGirl d’Always.

Les réactions des gagnant·e·s

Caroline Thomaes : « Cet Award est une vraie reconnaissance pour le travail accompli chez P&G en Belgique. Tout n’est bien sûr pas encore parfait, mais je veux continuer à être le meilleur exemple possible au quotidien, car ce sont les petits gestes qui façonnent la culture de l’entreprise ! L’égalité professionnelle demande une attention permanente car les préjugés inconscients sont toujours bien présents dans notre ADN culturel. En tant qu’entreprise, nous nous engageons pour encourager le débat et changer les mentalités au travers de nos marques et de nos publicités, qui doivent être une force de changement positif, aussi à l’échelle belge. »

Patrizio Ricci : « Je suis particulièrement fier de faire partie de P&G et de recevoir cet Award qui vient récompenser nos efforts et progrès dans le processus qui doit aboutir à l’égalité professionnelle. C’est un thème important pour moi et pour P&G Engineering partout dans le monde, et nous savons que cela nous aide à obtenir de meilleurs résultats dans nos activités professionnelles, mais aussi un meilleur environnement de travail. Je suis aussi très impressionné par les belles initiatives prises par d’autres personnes dans ce contexte. Tout cela me donne la confiance de croire en un avenir où nous serons toutes et tous respecté·e·s équitablement, et qu’il est possible de créer un monde où l’égalité entre les femmes et les hommes est une réalité, au travail bien sûr, mais aussi en dehors ! »

Olivier Houpert : « J’ai l’intime conviction que l’égalité professionnelle est primordiale pour obtenir de meilleurs résultats en tant qu’entreprise. Cet Award me remplit de fierté, car c’est une belle reconnaissance des progrès réalisés par P&G Belgique dans ce domaine. Je resterai engagé pour permettre à P&G d’être encore meilleur en m’assurant que nous avons la bonne cuture d’organisation et les personnes qu’il faut pour y arriver. »

Pourquoi un Wo.Men @ Work Award ?

L’efficacité d’une politique prônant l’égalité entre femmes et hommes au sein d’une entreprise dépend avant tout de l’engagement de ses dirigeant·e·s. L’objectif du Wo.Men @ Work Award décerné chaque année par JUMP en collaboration avec Coca-Cola European Partners est de donner de la visibilité à cet engagement en choisissant une ou un CEO particulièrement impliqué·e et dont le rôle d’exemple est susceptible de convaincre ses homologues dans d’autres entreprises du bien-fondé de la démarche.

Le Wo.Men @ Work Award en est à sa neuvième édition en partenariat avec Coca-Cola European Partners, une entreprise pour laquelle l'équilibre entre femmes et hommes n'est pas un vain concept.

Les lauréat·e·s des années précédentes : http://jump.eu.com/award/previous-winners/

Etienne Gossart, Country Director Coca-Cola European Partners Belgique & Luxembourg : « Chez Coca-Cola, nous mettons tout en œuvre au quotidien pour traduire aussi dans notre organisation le sentiment de diversité que nos marques éveillent chez les consommatrices et consommateurs. J’ai la conviction que la diversité des idées, des vécus et des genres peut représenter une incroyable richesse au sein d’une organisation. La diversité des genres y joue un rôle prépondérant. Il reste cependant beaucoup à faire, aussi dans mon organisation, et c’est pour cela que je crois en l’influence positive d’ambassadeurs et d’ambassadrices pour inspirer les gens à aller vers davantage de diversité. C’est là toute l’importance du Wo.Men @ Work Award, et j’ai déjà hâte de voir la belle source d’inspiration que vont représenter Caroline Thomaes, Patrizio Ricci et Olivier Houpert de P&G ! »

Isabella Lenarduzzi, fondatrice et directrice de JUMP : « Il est impossible d’obtenir le moindre résultat durable dans une entreprise sans un réel engagement de la direction en faveur de l’égalité professionnelle. Les dirigeants et dirigeantes d’entreprise doivent déclarer leur position, mais ils et elles doivent aussi le prouver dans leur comportement, et cela passe par la transformation de la culture de leur entreprise pour favoriser davantage d’inclusion. La gestion des talents ne sera jamais performante tant que chacune et chacun ne se sent pas respecté·e dans son identité, afin de pouvoir exprimer ses talents de manière optimale. La diversité, c’est d’être invité·e au bal ; l’inclusion, c’est d’être invité·e à y danser ! »

JUMP – www.jump.eu.com

JUMP est une entreprise sociale d’envergure qui travaille avec les organisations et les personnes pour éliminer les inégalités entre les femmes et les hommes au travail afin de créer une économie durable et une société plus égalitaire.

Pour plus d'informations

JUMP - Isabella Lenarduzzi - isabella.lenarduzzi@jump.eu.com - 0486 65 84 81