• Plus de choix
  • Plus d’information
  • Moins de sucre
  1. Nous allons réduire la quantité de sucre dans nos boissons rafraîchissantes de 10 %, entre 2015 et 2020. Cette diminution viendra s’ajouter aux 5 % que nous avons réalisés ces cinq dernières années.1

    En 2017, nous avons baissé la quantité de sucre dans nos boissons de 4,3% (depuis 2015).

  2. Nous visons à réaliser 50 % de notre volume de vente avec des boissons sans ou pauvres en calories.²

    En 2017, 51 % de notre volume de vente, en Belgique et au Luxembourg, comprenait des boissons peu ou pas caloriques.

  3. Nous faisons continuellement évoluer les recettes de nos boissons et la composition de notre portefeuille pour offrir un choix plus grand de boissons.

    En 2017, nous avons introduit 18 innovations de produit et 8 innovations d’emballage sur le marché.

  4. Nous faisons en sorte qu’il devienne plus simple pour les consommateurs de réduire leur consommation de sucre grâce à une information produit claire et des emballages plus petits.3

     En 2017, 17% du volume total de nos ventes était composé d’emballages de 250 ml ou moins.

  5. Nous garantissons que nous ne faisons pas de publicité auprès des enfants de moins de 12 ans et nous faisons évoluer nos ventes et notre marketing sur la base des attentes externes.

L’année de référence est 2010 et les objectifs sont fixés pour 2025, sauf indication contraire

1 Boissons rafraîchissantes pétillantes et non-pétillantes uniquement. N’inclut pas les eaux et les jus de fruits.

2 Volume de vente CCEP totales. N’inclut pas le café, l’alcool, les bières ou le Freestyle. Boissons faibles en calories : ≤20 kcal/100 ml. Boissons sans calories : ≤4 kcal/100 ml.

3 Dans les 12 mois à venir, nous développerons des objectifs spécifiques pour les emballages plus petits.

*Les objectifs fixés pour 2017 dans cet article s'appliquent au marché belgo-luxembourgeois.