Coca-Cola suit depuis plus de 50 ans une politique publicitaire selon laquelle aucune campagne ne s’adresse directement aux enfants de moins de 12 ans, que ce soit en radio ou télévision, dans la presse papier ou sur internet. Cette règle s’applique en outre à toutes nos marques, quelle que soit leur composition nutritionnelle.

Notre engagement s’étend au monde entier et va plus loin que les dispositions en vigueur. En témoigne notre directive relative à la publicité dans les programmes télévisés : si plus de 35 % des téléspectateurs ont moins de 12 ans, nous n’achetons aucun média.

Coca-Cola est en outre signataire de plusieurs accords conclus par l’industrie alimentaire à propos du marketing et des enfants, dont certains en concertation avec les autorités. Nous vous en livrons un aperçu ci-dessous.

Le « Belgian Pledge »

Coca-Cola a signé, au même titre que 54 autres entreprises du secteur alimentaire belge, un engagement solennel : s’abstenir de faire de la publicité auprès des moins de 12 ans pour des produits alimentaires, à moins que ceux-ci répondent à des propriétés nutritionnelles spécifiques.

Coca-Cola avait déjà pris des engagements similaires en 2007 à l’échelon européen. L’entreprise était alors membre fondateur de l’initiative EU Pledge prise volontairement par plusieurs grands acteurs du secteur de l’alimentation et des boissons pour aborder différemment la publicité vis-à-vis des moins de 12 ans. L’EU Pledge compte 21 entreprises qui représentent conjointement 85 % du marketing alimentaire. Leur objectif : réduire l’impact du marketing des aliments riches en sel, en sucre et en matières grasses.  

Un monitoring indépendant exercé à l’échelle européenne confirme la valeur de ces engagements : 96,2 % des spots télévisés, 100 % de l’activité sur les réseaux sociaux et 100 % des sites web d’entreprises sont conformes au EU Pledge.

L’EU Pledge a été renforcé en 2018 pour plus de transparence et de responsabilité. Un projet pilote visant à élaborer un mécanisme de responsabilité a été lancé au mois de mai de cette année. Ce système permet au grand public, aux particuliers ou aux organisations de poser des questions pour s’assurer que certaines communications respectent bien l’EU Pledge. Plus d’infos à ce sujet ici.

La politique propre à Coca-Cola va toutefois plus loin en s’abstenant de mener directement campagne auprès des moins de 12 ans, quelles que soient les qualités nutritionnelles du produit.

Conventions adoptées par l’UNESDA

Coca-Cola souscrit également aux dispositions adoptées par l’Unesda (The Union of European Beverages Associations – Union des producteurs européens de boissons rafraîchissantes) au début de l’année 2006 avec la plateforme d’action « Santé, Alimentation et Activité Physique » de l’Union européenne. Ce code publicitaire international traite du marketing à l’intention des enfants, de la présence dans les écoles, des informations destinées aux consommateurs et de la stimulation d’une offre variée.

Code publicitaire de la FEVIA et de l’UBA

La Fédération belge de l’Industrie alimentaire et l’Union belge des Annonceurs ont rédigé un code publicitaire autorégulateur stipulant que la publicité ne peut en aucun cas aller à l’encontre de la promotion d’une alimentation et d’un mode de vie sains et qu’une consommation à outrance ne peut être encouragée.