Lorsque des millions de familles, d’amis et de supporters rivaux s’agglutineront autour des petits et grands écrans pour l'incontournable finale du footbal américain dimanche prochain, Coca-Cola leur rappellera que l’unité – et les différences – sont belles.

Un nouveau spot de 60 secondes intitulé « A Coke is a Coke » (Un Coca est un Coca) souligne le fait que Coca-Cola – n’importe quel Coca-Cola – est, et a toujours été, pour tout le monde. Cette annonce publicitaire, qui sera diffusée pendant l’émission d’avant-match précédant l’hymne national, présente une série de personnages animés d’horizons divers appréciant le goût de Coca-Cola dans de multiples variétés et emballages. Chaque image, chaque mot et chaque voix présentés dans la publicité visent à rassembler les gens – sans distinction de race, de sexe, d’origine, de religion, de profession, de style de vie ou d’opinion – et à célébrer leurs différences autour d’un Coca-Cola glacé. Le spot « A Coke is a Coke » a été créé par l’agence publicitaire Wieden+Kennedy et animé par Psyop.

« A Coke is a Coke » exprime de façon ludique et touchante les valeurs défendues par la marque depuis plus de 132 ans.

« L’incontournable finale du football américain est une excellente occasion pour l’Amérique de se rassembler et, pour nous, d’exprimer ce qu’est Coca-Cola », déclare Jennifer Healan, directrice du groupe Integrated Marketing Content chez Coca-ColaAmérique du Nord. « Nous sommes ravis de partager “A Coke is a Coke”, qui donne vie à l’optimisme, à la diversité et à l’inclusion que notre marque défend de façon tout à fait particulière. »

Cette création publicitaire s’inspire d’un passage du livre « Ma philosophie de A à B et vice-versa » de l’icône du pop art Andy Warhol, paru en 1975 :

Ce qui est formidable dans ce pays, c’est que l’Amérique a inauguré une tradition où les plus riches consommateurs achètent en fait la même chose que les plus pauvres. On peut regarder la télé et voir Coca-Cola, et on sait que le président boit du Coca, que Liz Taylor boit du Coca et que – imaginez un peu – soi-même, on peut boire du Coca. Un Coca est toujours un Coca, et même avec beaucoup d’argent, on n’aura pas un meilleur Coca que celui que boit le clodo du coin. Tous les Coca sont pareils et tous les Coca sont bons. Liz Taylor le sait, le président le sait, le clodo le sait, et vous le savez.

Sur les réseaux sociaux, Coca-Cola invitera ses fans à partager le message « Together is Beautiful » (Ensemble, c’est beau) en envoyant des selfies pour célébrer ce qui les rend à la fois différents et beaux. Les photos sélectionnées seront recréées en utilisant un style illustratif similaire à celui des personnages de « A Coke is a Coke » et seront présentées dans une mosaïque murale sur la page Instagram de Coca-Colale soir du match. La marque répondra aussi activement aux followers sur Twitter avec des messages inspirants des personnages de « A Coke is a Coke ».

Coca-Cola utilise depuis longtemps la plus grande scène publicitaire du monde pour célébrer l’unité, particulièrement en période de division culturelle. En 2014 et 2018, la marque avait trouvé un écho similaire avec les célèbres spots « It’s Beautiful » (C’est beau) et « The Wonder of Us » (Nous, ce miracle).

Cette année, le passage du message publicitaire « A Coke is a Coke » dans l’émission d’avant-match s’appuie sur cet héritage et est à la fois opportun et intentionnel, selon Brynn Bardacke, vice-présidente Content and Creative Excellence chez Coca-Cola Amérique du Nord.

« Le message intemporel de cette publicité est particulièrement pertinent aujourd’hui compte tenu de ce qui se passe dans la société, et nous espérons qu’il trouvera un écho auprès des téléspectateurs au moment où tout le pays se rassemblera pour chanter notre hymne national, » explique-t-elle. « Ces valeurs ont été une constante pour la marque Coca-Cola parce qu’elles sont immuables. Et non seulement nous avons célébré ces valeurs, mais Coca-Cola est aussi une marque et une entreprise qui les incarne par l’action. »

A Coke is a Coke

Célébration de la diversité à Atlanta

À titre d’exemple, The Coca-Cola Foundation a annoncé l’octroi d’une subvention d’un million de dollars pour permettre l’entrée gratuite au Centre national pour les droits civiques et humains d’Atlanta du 28 janvier à la fin février (mois de l’histoire des Noirs). L’objectif : faire le lien entre l’histoire du mouvement américain des droits civiques et les questions relatives aux droits humains et à l’inclusion à travers le monde, et célébrer la diversité des rôles et l’inclusion dans l’histoire d’Atlanta.

« Nous ne pouvons imaginer une meilleure façon de célébrer notre ville natale », a déclaré Helen Smith Price, présidente de The Coca-Cola Foundation, la branche philanthropique mondiale de l’entreprise. « (Cette subvention) vise à donner aux visiteurs et aux habitants l’occasion de comprendre le riche héritage d’Atlanta en matière de droits civiques et humains, d’autant plus que des dizaines de milliers d’invités visiteront notre ville à l’occasion de l’incontournable finale du football américain. »

A Coke is a Coke

Coca-Cola a été au cœur des efforts d’Atlanta d’être une ville plus mondialisée, plus inclusive et plus accueillante. En 1965, les dirigeants de Coca-Cola ont joué un rôle clé en veillant à ce que la Ville reconnaisse dûment le Dr Martin Luther King Jr lorsqu’il a reçu le prix Nobel de la paix. Au cours de la dernière décennie, The Coca-Cola Company et The Coca-Cola Foundation ont investi plus de 160 millions de dollars et des dizaines de milliers d’heures de bénévolat dans des programmes sociaux, économiques et environnementaux partout à Atlanta, notamment en faisant don du terrain qui abrite aujourd’hui le Centre national pour les droits civiques et humains.