Wim Mathues occupe la fonction de Senior Manager Digital Sales & Marketing chez Coca-Cola European Partners depuis juin 2018. Une fonction qui, à l’ère de la transformation numérique, constitue non seulement un défi, mais procure aussi beaucoup de satisfaction. Avec son équipe, Wim entend inspirer les clients et ses collègues et franchir une nouvelle étape dans le monde numérique. « Veiller à ce que l’entreprise soit numériquement parée pour demain. Voilà l’ambition de notre équipe. »

En quoi consiste votre travail ?

Avec deux collègues, je suis responsable de la plupart des projets numériques mis sur pied au sein de CCEP. Nous voulons accompagner au maximum la transformation numérique. Il est de notre devoir d’analyser constamment l’évolution de l’univers numérique et de voir quelle réponse notre entreprise peut y apporter. Lever les obstacles d’accès au numérique et veiller à ce que l’entreprise soit numériquement parée pour demain. Voilà à quoi s’attelle notre équipe. Les projets dont nous sommes coresponsables sont scindés en « digital shopper marketing », où il s’agit principalement de tester de nouvelles technologies comme le chatbot et de voir comment utiliser cette technologie de manière pertinente, et en « e-commerce » qui comprend la vente sur des canaux en ligne (Collect & Go de Colruyt, Carrefour Drive de Carrefour, etc.). À cet égard également, nous expérimentons beaucoup de choses et voyons ce qui fonctionne ou pas.

Quel est l’aspect le plus agréable de votre travail ?

Les plateformes telles que TakeAway.com, Deliveroo et UberEats connaissent un plein essor, et il est fantastique de réfléchir à la façon dont nous pouvons intervenir en renfort. Le fait de devoir expérimenter en permanence rend ce travail à la fois très passionnant et ambitieux. Bien qu’il soit amusant de fonctionner selon un principe de scale or fail (mettre à l’échelle ou échouer), cela peut parfois être très difficile parce qu’il arrive régulièrement d’essuyer un fail. Nous ne pouvons généralement pas nous appuyer sur ce qui existe déjà. Bon nombre de solutions ou d’idées partent de zéro. Mais lorsque nous trouvons une solution numérique qui, à la fois, génère un effet « waouh ! » et présente un aspect commercial positif, cela nous procure une satisfaction supplémentaire. La partie n’est gagnée que lorsque nous avons trouvé une solution numérique solide que le consommateur est lui aussi prêt à adopter. Par ailleurs, il est agréable de pouvoir intervenir en tant qu’expert numérique tant auprès de nos collègues que de nos clients. Être considéré comme un partenaire digne de confiance par les clients est très plaisant. Vous savez alors que vous les inspirez et que vous jouez votre rôle de consultant convenablement.

Compétences acquises ?

J’ai déjà beaucoup appris dans mon travail. Le plus important est peut-être de maintenir cette mentalité de scale or fail au sein de notre équipe. Comme nous devons souvent partir de zéro et essayer de nouvelles choses, cela génère beaucoup de difficultés. Cependant, nous en tirons à chaque fois des enseignements clés qui nous permettent de mieux comprendre comment nous y prendre à l’avenir. D’autre part, nous devons aussi être capables de mettre un terme à un projet suffisamment tôt s’il échoue ou s’il n’aboutit pas aux résultats escomptés, mais notre entreprise ne cesse d’en tirer des leçons.

Deuxièmement, nous devons également convaincre de nombreuses personnes de nos solutions numériques. Certains collègues nous voient comme un canal supplémentaire, mais ce n’est pas le but. Nous ne devons justement pas être dissociés des canaux hors ligne, mais évoluer vers une logique multicanal. Chaque canal répond à des besoins commerciaux spécifiques, et notre équipe numérique essaie de s’adapter quotidiennement au défi que représente l’omnishopper moderne et évolutif dans un monde où les canaux s’enchevêtrent. Promouvoir cette vision et veiller à ce que nous soyons tous sur la même longueur d’onde est un défi très intéressant. Ce n’est pas quelque chose que l’on va résoudre en un clin d’œil puisque le consommateur et le monde dans lequel il fait ses achats sont en constante évolution. Je pense qu’il va falloir ajuster constamment la gestion des attentes, y compris à l’avenir.

Quel job pique votre curiosité ?

Tout ce qui concerne le marketing expérientiel, le divertissement et le marketing sportif me fascine énormément. Comment pouvons-nous, en tant qu’entreprise et avec les marques que nous avons, créer une expérience unique ? C’est pourquoi j’aimerais passer une journée avec notre Global Head of Sponsorships au siège de Coca-Cola Company à Atlanta. Il me semble qu’il s’agit d’une fonction qui offre de nombreuses possibilités pour l’avenir.