Depuis quand travaillez-vous chez Coca-Cola ?

Depuis le 1er novembre 2016

Quel est l’aspect le plus agréable de votre métier ?

En distribuant des échantillons gratuits et en proposant des expériences de marque authentiques, je transmets, avec notre équipe, le message d’un produit ou d’une marque à nos consommateurs. Dans le cadre de mon poste précédent de Brand Manager, ces aspects faisaient déjà partie de mes tâches. J’avais à l’époque déjà constaté que j’en retirais une grande énergie. J’aime être en contact avec des équipes et des personnalités différentes. En collaborant avec les autres, on apprend à connaître leurs forces. Et en réunissant ces forces, on peut parvenir à un meilleur résultat. En outre, je pense toujours aux solutions, jamais aux problèmes, ce qui aide aussi à offrir chaque fois une meilleure expérience de la marque à nos consommateurs. En outre, mon métier est très varié et riche en défis. Voir se réaliser les projets nés au sein de notre équipe procure également une grande satisfaction. Le studio Fanta installé l’été dernier à Walibi, Bellewaerde et Bobbejaanlaand en est un bel exemple.

Qu'avez-vous appris ?

Je travaille pour Coca-Cola Services, l’entreprise notamment responsable des projets marketing en Belgique. Mais, bien entendu, nous collaborons étroitement avec Coca-Cola European Partners (CCEP), qui produit, distribue et vend nos produits. Pour assurer le bon déroulement de cette collaboration, il est important de bien communiquer pour que CCEP puisse intégrer au mieux les idées dans leur communication vers les clients. Nous collaborons souvent avec des clients de CCEP. Citons notamment la distribution d’échantillons dans les supermarchés ou notre présence sur les festivals.

J’ai également appris à réfléchir à la manière de toucher encore plus de personnes avec nos expériences, en développant un volet digital. D’une part, en tirant parti de nos réseaux sociaux et, d’autre part, en collaborant étroitement avec des influenceurs. Je n’avais auparavant aucune expérience dans ce domaine. En outre, je trouve que le numérique est une évolution intéressante à suivre de près. Avec un canal numérique, on peut toucher beaucoup plus de consommateurs et dynamiser les marques

Par quelle autre fonction seriez-vous tenté(e) ?

L’essor des nouveaux concepts HORECA est source d’inspiration. Par exemple, un coffee bar - magasin de vélo. Comment nos collègues de chez CCEP abordent-ils cet aspect ? Comment veillent-ils à ce que nos produits soient aussi pertinents pour ce type d’établissements ? Ce sont vraiment des questions que je me pose !