Tout qui a déjà eu l’occasion de visiter le Coca-Cola Visitors Center d’Anvers les a peut-être déjà vues en pleine action. Hannah et Marie sont deux jobistes qui, en dehors des heures de cours, font la visite guidée du Visitors Center à des groupes. Nous nous sommes faufilés dans l’un de ces groupes et avons interrogé ces dames sur leurs expériences.

Jobistes chez Coca-Cola

Depuis combien de temps travaillez-vous comme guides ?

Hannah : Nous avons commencé en novembre. Cela fait donc quatre mois maintenant que nous travaillons chez Coca-Cola.

Comment devient-on guide jobiste chez Coca-Cola ? Vous en saviez déjà beaucoup sur l’histoire de Coca-Cola ?

Hannah : Pas vraiment. J’ai vu l’offre d’emploi en août, mais j’ai d’abord suivi une formation. Nous avons reçu un script, mais nous avons aussi eu une période d’observation où nous accompagnions des visites guidées. Nous avons donc vu les éléments que les autres guides mettent en évidence, les endroits où ils font halte dans l’usine, etc.

Marie : Je trouvais que Coca-Cola était une marque incroyablement cool !

Hannah : C’est vrai. Quand j’ai vu l’offre d’emploi, je me suis vraiment dit : « J’espère pouvoir entrer chez Coca-Cola. »

À qui faites-vous des visites guidées ?

Hannah : Il s’agit principalement d’écoles secondaires du premier et du second degré. Occasionnellement, nous accompagnons aussi des groupes de personnes plus âgées, par exemple des associations mais, généralement, il s’agit tout de même plutôt d’un public jeune.

Adaptez-vous la visite au groupe cible ?

Hannah : Un petit peu. Cela dépend surtout de l’âge. Avec les jeunes, j’explique certains aspects de manière un peu plus spécifique, j’adapte mon langage. Le contenu reste le même par contre.

Quel est l’aspect le plus difficile du métier de guide ?

Hannah : Parfois, nous avons affaire à des groupes qui ne sont pas toujours intéressés. Si les accompagnateurs ou les enseignants ne font pas de remarques, c’est à nous, guides, de veiller à ce que tout se passe bien. Pour moi, il s’agit d’une bonne formation, bien évidemment, puisque je suis en dernière année d’études pour devenir enseignante dans l’enseignement primaire.

Marie : C’est vrai. Il s’agit effectivement d’une des difficultés du métier. Toutefois, le contraire est vrai également. Les étudiants plus âgés, qui viennent ici dans le cadre de leurs études par exemple, posent parfois des questions très intelligentes qui ne sont pas piquées des vers. Cela fait aussi partie du métier, bien entendu.

L’effet « waouh ! » de Coca-Cola

Ce métier vous apprend donc à avoir le sens du contact. Qu’avez-vous appris d’autre ?

Hannah : Je ne savais pas grand-chose à propos du procédé de fabrication. Donc, j’ai beaucoup appris à ce sujet.

Marie : Apprendre comment fonctionne réellement le monde des affaires est captivant. C’est particulièrement intéressant dans le cadre de mes études en gestion d’entreprise. J’ai également appris la prise de parole en public. En classe, on prend aussi la parole devant ses camarades évidemment, mais s’adresser à des étrangers est une tout autre tâche. Ils peuvent parfois être très critiques, et c’est tout de même stressant.

Quel aspect des visites guidées vous plaît le plus ?

Hannah : Quoi qu’il en soit, le concept ici est très sympa. Nous travaillons avec des iPad, ce qui séduit aussitôt les jeunes et les incite à participer. Et puis, bien sûr, il y a l’usine elle-même qui permet de voir vraiment comment se déroule le procédé de fabrication. Comme le concept est très bon, mener une visite guidée est automatiquement une activité plaisante.

Marie : Je n’ai pas l’impression de « travailler » du tout. Je m’amuse. Les gens vous écoutent et adorent que vous leur appreniez des choses. Il arrive que l’enseignant ou l’accompagnateur dise au terme de la visite : « C’est super intéressant » ou « J’adore ce que vous faites ici. » C’est ce qui rend ce boulot si agréable. Travailler dans une si chouette entreprise, avec des collègues aussi sympas me fait encore cet effet « waouh ! »

Y a-t-il une fonction chez Coca-Cola que vous aimeriez découvrir davantage ?

Marie : Je trouve le marketing chez Coca-Cola incroyablement intelligent. La manière dont l’entreprise parvient à toujours toucher les gens de manière amusante et créative. Elle crée en fait une fête où le produit occupe une place centrale ; toutes les entreprises n’en sont pas capables. Par exemple, les festivals où Coca-Cola distribue des goodies ou installe un grand stand sur le thème du recyclage. Coca-Cola reste une entreprise qui vend ses produits, mais elle crée tout un univers autour d’eux. Et ça, je trouve que c’est incroyablement brillant. J’aimerais donc passer une journée avec un brand manager.

Le Visitors Center recherchera bientôt un(e) jobiste supplémentaire. Intéressé(e) ? Faites-le nous savoir et répondez à l’offre d’emploi ci-dessous !

 

Intéressé(e) par un autre job d’étudiant ou par un stage ? Dans ce cas, remplissez ce formulaire !