Le fructose contenu dans les fruits est-il différent du sucre que nous mettons dans notre café ? Pas en soi. Il y a néanmoins parfois une confusion entre les deux. Pourquoi ? Et à quoi faut-il faire attention pour interpréter correctement la description sur, par exemple, les boissons rafraîchissantes ?

En soi, le nom révèle la principale différence entre les sucres naturels et leur variante ajoutée : l’origine. Les premiers se retrouvent naturellement dans un produit alimentaire ; les seconds sont ajoutés à la préparation par le producteur ou le consommateur. Mais après avoir mangé ou bu ces deux types de sucres, il se produit la même chose dans votre corps : il les transforme en glucose.

Sucres naturels

Les sucres sont naturellement présents dans les produits alimentaires tels que le lait, le miel ou les fruits. Des exemples connus sont le fructose (dans les fruits) et le lactose (dans le lait). Il peut exister des différences entre ces différents types lors de l’absorption par l’organisme (via le système digestif ou les intestins), mais notre corps fait exactement la même chose avec chaque type de sucre. Quel que soit le type de sucre, notre corps le transforme toujours en glucose, qui sert ensuite de source d’énergie.

Sucres ajoutés

Le sucre qu’un producteur ajoute lors de la fabrication de biscuits, de yaourts ou de boissons rafraîchissantes, par exemple, est appelé sucre « ajouté ». Les sucres que vous, en tant que consommateur, ajoutez vous-même aux boissons ou aux préparations entrent également dans cette catégorie.

Autant de calories

Les sucres naturels et ajoutés fournissent exactement la même quantité d’énergie à votre corps : 4 kcal par gramme pour être exact. C’est justement pour cette raison que vous trouvez la teneur totale en sucre (sucres naturels et sucres ajoutés) sur un emballage.

« Sans sucres ajoutés » ne signifie pas « sans sucre »

On peut parfois lire sur un emballage : « sans sucres ajoutés ». Cela ne signifie pas que le produit ne contient pas de sucre, mais que le producteur n’y a – littéralement – pas ajouté de sucre. Dans ce cas, il est possible que des sucres soient naturellement présents dans le produit. Mais la législation européenne stipule qu’il est obligatoire de le mentionner explicitement aussi dans ce cas de la manière suivante : « Contient des sucres d’origine naturelle (fruits et/ou lait) ».

Qu’entend-on alors par « sans sucre » ?

Si le produit ne contient ni sucres naturels ni sucres ajoutés, cela apparaît également sur l’emballage. Toutefois, l’allégation « sans sucre » ne signifie pas littéralement « 0 gramme » de sucre. Cette mention peut être utilisée si le produit contient au maximum 0,5 g de sucre pour 100 g (ou ml).