Le mardi 24 octobre, le Parlement européen a approuvé une directive visant à combattre les conséquences négatives de la consommation de plastique. Bien entendu, cette directive a également des répercussions tant sur le secteur des boissons rafraîchissantes que sur nos activités opérationnelles. Nous vous présentons d’ores et déjà ses implications concrètes pour le secteur des boissons rafraîchissantes ainsi que les actions menées par notre entreprise pour contribuer à résoudre ce problème.

  • 90 % de tous les emballages de boissons doivent être collectés. Cette collecte peut s’effectuer par le biais d’un système de consigne ou au moyen du tri sélectif.
  • Les fabricants sont tenus d’attacher les bouchons aux bouteilles, au plus tôt à l’horizon de 2021. Les boissons gazeuses bénéficient à cet égard d’un délai supplémentaire de deux ans.
  • Ces mêmes fabricants doivent assumer les coûts de ramassage des emballages de boissons abandonnés « dans la nature » (dépôts sauvages).
  • Chaque bouteille PET doit être constituée de PET recyclé dans une proportion au moins égale à 35 %.
  • L’UE propose des exigences minimales aux systèmes de consigne que les États-membres voudraient introduire chez eux.
  • La décision à ce sujet n’est pas encore définitive. Nous n’en sommes encore qu’à la 2e étape d’un processus qui en compte 4. Mais la volonté politique est d’aboutir à un paquet de mesures définitif d’ici au mois de mars 2009.

Actions émanant de Coca-Cola

Le monde est confronté à un sérieux problème d’emballages. Notre entreprise en est parfaitement consciente et comprend dès lors la nécessité de prendre davantage de mesures pour faire advenir une économie circulaire. Notre nouveau plan d’action en faveur du développement durable [lien En Avant] vise précisément à contribuer à résoudre ce problème.

Au niveau mondial, nous avons l’ambition à l’horizon de 2025 de collecter et de recycler 100 % de nos emballages mais aussi de fabriquer des bouteilles constituées à 50 % de matériau recyclé. Par ailleurs, toujours d’ici à 2025, nous voulons que tous nos emballages soient recyclables à 100 %.

Notre stratégie comprend trois éléments centraux : concevoir, collecter et collaborer. Si ces objectifs ne sont pas simples à réaliser, nous pensons pouvoir les atteindre. Nous estimons aussi que nos ambitions correspondent en grande partie à l’objectif de la Commission européenne, d’une part, de limiter la quantité de déchets et, d’autre part, de recycler le plastique. Aucune entreprise ou organisation n’est capable de résoudre ce problème à elle seule. Nous sommes donc pleinement convaincus que la solution sortira de partenariats féconds entre les pouvoirs publics, le secteur privé et la société en général.

En revanche, s’agissant de l’obligation d’attacher les bouchons aux bouteilles, nous restons persuadés qu’il existe d’autres moyens que celui-là pour atteindre les objectifs précités. Notre centre R&D à Anderlecht s’investit sans relâche dans la recherche d’innovations destinées à améliorer la technologie de nos emballages et ainsi à accroître leur collecte, leur recyclage et leur réutilisation.

Si vous voulez  en savoir plus sur les projets européens dans le domaine du plastique à usage unique et leur impact sur nos activités opérationnelles, veuillez consulter notre nouveau plan d’action en faveur du développement durable « En Avant » ou lisez l’interview de Hans van Bochove, Manager Public Affairs de CCEP à Bruxelles.