Sept Belges sur dix estiment que les bouteilles en plastique sont mauvaises pour l'environnement et un Belge sur trois se sent même coupable d'en acheter. Telles sont les conclusions d’une enquête menée par Chaudfontaine. Afin de répondre aux attentes des consommateurs, Chaudfontaine et Fuze Tea vont bientôt passer à des bouteilles en plastique 100 % recyclé.

Il ressort de l’enquête Chaudfontaine que 55 % des Belges achèteraient plus volontiers une bouteille en plastique s'ils étaient certains qu'elle était entièrement recyclable. La moitié d'entre eux le feraient si la bouteille était fabriquée à partir de plastique recyclé.

« Vous remarquerez que la perception du public à l'égard du plastique est en train de changer fondamentalement, déclare Herman Konings, observateur de tendances. L’interdiction des sacs plastiques en supermarché a probablement enclenché cette évolution. Il existe dorénavant de petits magasins spécialisés dans la vente de produits en vrac, une tendance sur laquelle surfent également les grandes chaînes. Lidl, par exemple, vend des noix et de l'avoine en silos. Delhaize et Albert Heijn proposent à leurs clients des sacs en jute pour l’emballage des fruits et légumes. Tout commence par une prise de conscience : le consommateur sait désormais que des quantités astronomiques de plastique se retrouvent dans la mer et que l’heure est grave. »

Honte du plastique Chaufontaine Fuze Tea

Poppy et Cambio

La tendance à l'abandon progressif du plastique s'inscrit également dans une perspective plus large, explique Herman Konings. « De plus en plus de gens sont attentifs à l'aspect écologique, surtout s’il peut être combiné à des avantages économiques. Prenons l’exemple du succès des plates-formes de voitures partagées comme Poppy et Cambio. Ou de notre alimentation, avec par exemple l’adoption d'un régime végétarien ou végétalien. On remarque aussi un fossé générationnel. Les 20-30 ans y sont beaucoup plus sensibles que la génération des plus de 40 ans. On le constate notamment aux États-Unis, par exemple, un pays où l’on ne sort pas d’un supermarché sans avoir au moins dix sacs en plastique à la main. Là-bas, ce sont surtout les jeunes qui sont adeptes des gourdes réutilisables. »

Ces dernières années, les consommateurs ont pris davantage conscience de la problématique du plastique et de l'environnement, mais cela ne veut pas dire qu'ils veulent changer radicalement de cap du jour au lendemain, met en garde M. Konings. La majorité d'entre eux est certainement pour, mais ils ne veulent pas non plus foncer tête baissée. Le nombre de végétariens convaincus, par exemple, augmente, mais ne s’élève encore qu’à 10 à 13 % en Europe. D’aucuns préfèrent être ‘flexitariens’ : ils ne mangent pas de viande, sauf quand ça les arrange (rires). Il en va de même pour la consommation de plastique : la plupart des consommateurs pensent déjà faire un geste pour la planète en la réduisant plutôt qu'en la bannissant totalement. »

Plastique recyclé Fuze Tea

Chaudfontaine et Fuze Tea en rPET

Chez Chaudfontaine aussi, le message est passé. Depuis septembre, la marque d’eau conditionne ses produits dans des bouteilles 100 % rPET, c’est-à-dire en plastique entièrement recyclé, jusqu’à présent à raison de 50 %. La nouvelle approche fait également l’objet d'une communication sur l'emballage et d'une campagne de marketing. Fuze Tea, la marque de thé glacé de Coca-Cola en Belgique, passera également aux bouteilles en plastique 100 % recyclé début 2020.

« Certains fabricants de boissons utilisent déjà des bioplastiques ainsi que des matériaux recyclables pour leurs emballages, mais il s'agit surtout de petites entreprises de niche, explique Herman Konings. Le fait qu'une grande entreprise comme Chaudfontaine, filiale de Coca-Cola, franchisse le pas est révélateur d’une véritable évolution. »

Envie d'en savoir plus de Coca-Cola et plastique ?  Lis cet article.