Dans le cadre des efforts sectoriels visant à aider les consommateurs à poser des choix mieux informés et meilleurs pour la santé en matière d’alimentation et de boissons, The Coca-Cola Company va entamer à la fin de cette année des tests d’étiquetage nutritionnel interprétatif à base de code couleur dans la plupart des pays membres de l’Union européenne.

Développé conjointement avec Mondelēz International, Nestlé, PepsiCo et Unilever, l’Evolved Nutrition Label (ENL) repose sur le modèle monochrome européen auquel 500 millions de consommateurs se sont familiarisés dans toute l’UE. L’ENL ajoute des couleurs aux chiffres pour refléter précisément la teneur nutritionnelle par portion réellement consommée en vue de fournir aux consommateurs des informations simples, utiles et compréhensibles sur les aliments et les boissons qu’ils apprécient.

Dès la fin de l’année 2018, les étiquettes ENL commenceront à faire leur apparition dans le portefeuille de boissons rafraîchissantes de The Coca-Cola Company, dont les marques Coca-Cola, dans la plupart des pays membres de l’UE. Les pays où se dérouleront les premiers tests ENL sont l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Grèce, la Pologne, le Portugal et la Roumanie, suivis par d’autres qui seront confirmés en temps voulu.

Comme suite au feed-back positif de l’étude de consommation et à l’engagement constructif avec les parties prenantes, les tests examineront l’impact réel du modèle et contribueront à un processus dirigé par l’UE pour évaluer diverses options d’étiquetage nutritionnel.  L’approche a été mise au point pour tirer parti de ce qui marche auprès des consommateurs, tout en se conformant à la législation européenne et en se modularisant à travers l’Union européenne.

Figurant déjà sur les marques du portefeuille de The Coca-Cola Company au Royaume-Uni et en Irlande, les étiquettes seront introduites dans les pays européens testés dès la fin 2018 dans un portefeuille représentatif, dont Coca-Cola™.  Compte tenu que les gens ne consomment pas de soft en petites portions de moins de 100 ml, le modèle ENL des boissons est identique au modèle d’étiquetage à base de code couleur au Royaume-Uni.

L’approche découle d’un rapport sur l’obésité publié par l’OCDE en 2017, qui a souligné que les étiquettes colorées permettent d’accroître de 18 % le nombre de personnes posant des choix d’alimentation sains et de réduire de 4 % l’apport calorique.   

Une étude menée récemment auprès de 3 500 consommateurs dans 7 pays membres de l’UE a démontré que 8 consommateurs sur 10 trouvent que les étiquettes ENL sont faciles à comprendre et utiles pour évaluer la teneur en nutriments. L’étude révèle également que les étiquettes colorées remportent clairement la préférence par rapport aux étiquettes actuelles en noir et blanc pour communiquer les apports de référence et que les consommateurs privilégient généralement un étiquetage par portion.


Plus de choix, moins de sucre

Dans le cadre de la Convention Alimentation équilibrée, Coca-Cola a réalisé une réduction de l’apport calorique de 8,4 % entre 2012 et 2016. (1)

Grâce à cet engagement prolongé, nous entendons arriver d’ici 2020 à une réduction de 17,7 % de la teneur en sucre moyenne de nos boissons, par rapport à l’année 2010.

Aujourd’hui, 51 % de notre volume de vente en Belgique et au Luxembourg est réalisé avec des boissons peu caloriques ou sans calories. (2)

(1) Réduction de l’apport calorique par litre grâce à une diminution de la teneur en sucre.

(2) Volume total des ventes CCEP. Hors café, alcool, bières et Freestyle. Boissons pauvres en calories ≤ 20 kcal/100 ml. Boissons sans calories ≤ 4 kcal/100 ml.

Pour plus d’informations concernant le modèle Evolved Nutrition Label, rendez-vous sur https://evolvednutritionlabel.eu/