Si les consommateurs jettent nos emballages dans la nature, nous préférons qu’ils n’achètent pas nos boissons. Tel est le message que nous communiquons sur tous nos emballages Coca-Cola au cours de l’été 2019. Nous entendons ainsi sensibiliser les consommateurs au recyclage et œuvrer ensemble à un monde sans déchets sauvages. Le moment idéal pour nous entretenir avec Ben Bijnens, le Country Director de Coca-Cola Services en Belgique et au Luxembourg. Nous avons discuté de la campagne et de nos efforts dans le domaine du recyclage et de la prévention des déchets sauvages.

« Le monde est confronté à une problématique des déchets, et nous voulons et devons participer à la solution », commence Ben Bijnens. « Les emballages n’ont rien à faire dans la nature. C’est pourquoi nous contribuons activement et investissons dans des systèmes visant à collecter et réutiliser au final tous nos emballages. Nous ne pouvons pas y arriver seuls, nous avons aussi besoin du consommateur. Cette année, notre campagne de l’été est dès lors entièrement placée sous le signe du recyclage. »

Ben explique comment est née l’idée de cette campagne : « Avec une équipe de scientifiques du comportement, nous avons analysé ce qui motive les gens à recycler et à prévenir les déchets sauvages. Et ces motivations sont pour le moins nombreuses. Un stimulus peut être très simple, par exemple gagner un prix. Souvent, il s’agit même d’une combinaison de motivations. Dans cette campagne, nous appliquons les connaissances acquises dans le cadre de l’étude. Par la suite, nous examinerons, sur le plan des sciences du comportement, si cela a effectivement l’effet souhaité. Je trouve ça extrêmement intéressant et je me réjouis de partager les conclusions. Même si elles ne sont pas bonnes, car ne dit-on pas que c’est en forgeant qu’on devient forgeron ? »

Collecte de nos emballages

Et les réactions à la campagne ? Ben Bijnens : « Nous avons reçu des commentaires très positifs sur la campagne. Des gens qui trouvent cela surprenant ou qui se sentent concernés par la problématique actuelle. On nous a parfois reproché de faire ça uniquement par intérêt commercial et de ne pas être sincères. Je comprends, mais j’ajoute tout de suite que, d’un point de vue commercial, d’autres campagnes sont plus intéressantes. Par exemple offrir des vacances ou d’autres prix. Nous avons justement la motivation de prendre ce sujet à bras-le-corps et de le traduire en un message qui parle à tous, des ados aux adultes. Et si nous osons nous attaquer à cette problématique, c’est parce que nous franchissons nous aussi des pas importants dans l’agenda stratégique plus large du développement durable. Avec cette campagne, nous exploitons la force de notre marque pour sensibiliser tous ces consommateurs et en grande partie aussi les jeunes et pour leur demander de nous aider. »

En Avant

 « La campagne de l’été n’est pas la seule action menée au sein de notre entreprise dans le domaine du développement durable », ajoute Ben Bijnens. « Dans le cadre de notre plan d’action en faveur du développement durable ‘En Avant’, nous avons de solides ambitions pour 2025. Nous voulons collecter 100 % de nos emballages afin de les recycler. Nous pourrons ainsi utiliser de plus en plus de matériau recyclé pour fabriquer nos emballages. Concrètement, nous voulons que d’ici 2025, chaque bouteille en PET contienne au moins 50 % de matériau recyclé. En 2018, nous étions déjà à 26,1 % en Belgique et au Luxembourg. Les emballages en PET de nos marques Chaudfontaine et Honest seront cette année déjà fabriqués à partir de plastique 100 % recyclé. »

Ben Bijnens - aide-nous à recycler

Saviez-vous d’ailleurs que nos bouteilles de festival étaient déjà entièrement fabriquées en PET recyclé ? Lisez-en plus à ce sujet dans cet article.