Le thé n’est évidemment pas notre boisson nationale. Aux États-Unis par contre, le thé glacé est – encore plus que chez nous – un incontournable en été. C’en est au point qu’il existe même une journée nationale du thé glacé : le 10 juin est le « National Iced Tea Day ». Il s’agit pour nous de l’occasion idéale de rassembler quelques faits à propos du thé glacé et du thé et de trinquer à cette journée avec un Fuze Tea de Honest bien glacé.

6000 ans d’histoire

Les feuilles de thé ont été utilisées pour la première fois dans notre alimentation il y a environ 6000 ans, c’est-à-dire 1500 ans avant que les Égyptiens commencent à construire des pyramides. Initialement, les feuilles de thé étaient un légume. Ce n’est qu’il y a 1500 ans seulement qu’est venue l’idée de l’associer à de l’eau chaude pour obtenir l’agréable boisson que nous connaissons aujourd’hui.

Il faudra encore des siècles avant d’en inventer la version « froide ». Le thé glacé a été bu pour la première fois au 19e siècle seulement.

Chine et Japon

Le thé a longtemps été une question purement chinoise. Les Japonais ont été les premiers à l’importer au 9e siècle seulement.

Aujourd’hui encore, la Chine est le plus grand producteur de thé. Fait singulier, l’Inde occupe la deuxième place. En effet, le thé n’y est produit et bu que depuis que les Anglais l’ont volé en Chine pour le faire cultiver dans leur colonie (Inde).

Deuxième boisson la plus consommée

Le thé est la boisson la plus bue au monde après l’eau. Et le thé glacé en représente une part importante. Aux États-Unis, environ 85 % du thé consommé est du thé glacé. Il est intéressant de noter que le thé glacé pétillant n’est consommé pratiquement qu’en Belgique et aux Pays-Bas. Sur le marché belge, notre marque de thé glacé Fuze Tea existe donc en trois versions sans bulles et une version pétillante. Nous proposons également une infusion fruitée bio légèrement sucrée de Honest à base de fruits bio, de tisanes et d’eau.

6 variétés

Il n’existe que six sortes de thé : vert, noir, blanc, Oolong, pu-erh et violet. Ils sont tous fabriqués à partir de feuilles de thé, et la différence réside dans le procédé auquel sont soumises les feuilles : cueillette d’abord, puis séchage ; cueillette et torréfaction immédiate, etc.

Opium

À l’époque où les Anglais commerçaient avec la Chine, le thé s’échangeait initialement contre de l’argent. C’est l’opium qui est devenu ensuite le moyen d’échange, même si cela générait beaucoup de problèmes en Chine à cause la forte dépendance qu’il engendrait. Le thé a également eu des effets nuisibles... Il a même conduit à des guerres entre les Anglais et les Chinois.