Hier soir, Tuur Roels d’Alost est devenu la première icône belge de Coca-Cola light. Il est évidemment beau comme un dieu, mais Tuur est également plein de charme et d’humour, élégant, habile et sportif. Au cours d’une épréuve finale passionnante, les 9 autres finalistes ont dû s’incliner devant le chef de projet de 27 ans. Ce dernier peut maintenant faire ses valises, car il remporte un billet duo pour New York et 10 000 euros…

L’homme Coca-Cola light est l’une des figures les plus emblématiques de l’histoire de la publicité. Depuis que l’ouvrier sexy a fait fureur dans les années 90 sur le titre « I just wanna make love to you » d’Etta James, le livreur, le laveur de vitres et, bien entendu, le jardinier ont fait tourner la tête de millions de femmes à travers le monde. Dans notre pays aussi, l’homme Coca-Cola light frappe encore l’imagination, en témoignent les nombreuses inscriptions et l’énorme attention médiatique à l’approche de la finale.

Gaëtan Van de Populiere, Marketing Director Belgium & Luxembourg : « Avec plus de 650 candidats, on peut dire que l’homme Coca-Cola light est toujours aussi vivant, et cela nous fait plaisir naturellement. Nous tenons à remercier expressément tous les participants, car tout le monde avait des atouts à faire valoir. La décision a été très difficile à prendre, mais nous sommes ravis du gagnant final, ce rôle est vraiment taillé pour lui. »

Sur les 662 candidats inscrits par leur « sponsor » sur Coca-Colalight.be, seuls 10 étaient encore en lice pour l’élection finale au Chalet Robinson à Bruxelles. Le jury, composé du styliste Jani Kazaltzis, de l’ex-athlète Elodie Ouedraogo et de la créatrice du blog de mode Alerte à Liège Sophie Ismail, a évalué les finalistes en fonction de 5 critères :

  • Le charme : chaque candidat devait se présenter et offrir une rose rouge à une femme dans le public
  • Le style : chaque candidat devait « styler » une femme Coca-Cola light pour différentes occasions
  • L’habileté : chaque candidat devait servir le plus rapidement possible un Coca-Cola light parfait à son sponsor
  • L’humour : chaque candidat devait faire rire les femmes dans le public
  • Le côté sportif : au cours de cette épreuve finale disputée uniquement par les 3 meilleurs, chaque finalist devait effectuer un parcours avec une tondeuse, comme dans le célèbre spot télévisé

Tuur Roels : « C’est évidemment un grand honneur d’avoir été choisi parmi 662 candidats, ce fut un parcours fantastique. Une fois en finale, tu crois en tes chances et tu te rends encore plus compte à quel point l’homme Coca-Cola light est une légende. Chapeau aussi aux autres finalistes, ils ont été des candidats à la fois sympathiques et redoutables. »

Tuur repart avec 10 000 euros, un billet duo pour New York ainsi qu’un rôle dans une campagne de Coca-Cola light. Son sponsor, Tania, gagne quant à elle un citytrip à New York pour quatre personnes et un budget shopping de 5 000 euros.

Coca-Cola light est une marque déposée de The Coca-Cola Company.

Pour plus d’informations à propos de la campagne, surfez sur www.coca-colalight.be