La nouvelle campagne «Arctic Home» débute à Bruxelles

C’est avec une sculpture de glace de trois mètres de haut installée dans la gare de Bruxelles-Midi que Coca-Cola et le WWF donnent le coup d’envoi de leur nouvelle campagne européenne pour la protection des ours polaires, baptisée ‘Arctic Home’. L’objectif de cette campagne est d’attirer l’attention et de demander un soutien pour la protection des ours polaires dans leur habitat naturel qui fond toujours plus rapidement. Dixie Dansercoer, explorateur  polaire, est la figure de proue et le parrain de l’action. Cette sculpture unique sera visible du 18 au 20 janvier. Toute personne souhaitant de plus amples informations sur l’action ou voulant la soutenir peut surfer sur www.arctichome.be

L’Arctique souffre énormément du changement climatique : la température y augmente deux fois plus vite que dans le reste du monde. En conséquence, la banquise de l’océan Arctique diminue chaque décennie d’environ 11%, ce

qui dépasse de loin les prévisions les plus pessimistes. L’ours polaire, également appelé ours blanc, est la première victime de ce développement désastreux. Il voit littéralement son terrain de chasse naturel fondre comme neige au soleil. Coca-Cola et le WWF tirent la sonnette d’alarme et unissent leurs forces avec la campagne Arctic Home qui, après les Etats-Unis, débute en Europe.

Coca-Cola et le WWF : « plus forts ensemble »

« L’ours polaire, Coca-Cola et le WWF ne sont pas des inconnus l’un pour l’autre », explique Gaetan Van de Populiere, Marketing Director de Coca-Cola Belgique. « Nous  collaborons depuis 2007 avec le WWF à d’importantes initiatives environnementales. En regroupant le réseau scientifique du WWF et les connaissances en marketing de Coca-Cola, notre force d’action est plus forte que celle de chaque organisation prise séparément. Sans compter que l’ours polaire est une icône de nos campagnes hivernales depuis 1922, bien avant que l’ours soit dans cette situation précaire. »

D’une durée de trois ans, la campagne Arctic Home – pour laquelle Coca-Cola versera chaque année 1 million d’euros au WWF – est lancée dans 17 pays européens. Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la collaboration
internationale existant depuis 2007 entre The Coca-Cola Company et le WWF. Cette collaboration vise la protection des principaux bassins fluviaux comme le Yangtze, le Mékong et le Rio Grande, l’agriculture durable, mais aussi la
diminution de la consommation d’eau et la baisse des émissions de CO2 de l’entreprise.

Outre ses propres dons, Coca-Cola appelle également le public, via Internet, à soutenir l’action Arctic Home.

En 2011, en Amérique du Nord, l’entreprise a ainsi récolté deux millions de dollars grâce à une campagne similaire. L’argent récolté est consacré à divers projets sur le terrain, destinés à la protection du milieu de vie de l’ours
polaire, à la recherche sur l’impact du changement climatique sur l’animal, et à essayer d’éviter les conflits entre les communautés locales et les ours polaires. Des investissements sont également consentis dans l’organisation d’une
conférence internationale dont l’objectif est de parvenir à des engagements concrets pour la protection des ours polaires.

Le plus grand ours polaire sculpté de tous les temps

Avec ses trois mètres de hauteur, la sculpture de glace visible à la gare de Bruxelles-Midi est le plus grand ours polaire jamais sculpté en glace dans notre pays. Elle doit sensibiliser et mobiliser un maximum de personnes. Du 18
au 20 janvier, elle sensibilisera les voyageurs et les passants à la protection de l’habitat de cet animal.

Gwendoline Viatour, porte-parole du WWF : « La comparaison symbolique avec la fonte des calottes glaciaires est évidente. L’ Arctique est l’ « air conditionné » de notre planète. L’énorme couche de glace et de neige reflète la
chaleur du soleil et joue un rôle majeur dans la régulation climatique. De plus, de nombreuses espèces animales et quatre millions de personnes y vivent. Il joue un rôle non négligeable de fournisseur alimentaire pour le monde entier. En d’autres termes, si nous ne préservons pas cette immense région de 30 millions de km2, tout changera. Selon les prévisions, la banquise d’été aura presque totalement disparu d’ici une génération (20 à 30 ans). Avec la
campagne Arctic Home, nous espérons une réaction massive pour protéger cet habitat précieux et unique. »

Dixie Dansercoer

Afin de donner plus de poids à la campagne, le célèbre explorateur polaire Dixie Dansercoer parraine la campagne Arctic Home. « Personne ne peut nier les faits », affirme Dixie Dansercoer. « Lors de mes expéditions, j’ai vu
suffisamment de signaux d’alarme. Les eaux ouvertes sont beaucoup plus nombreuses, tandis que la glace vieille de plusieurs années est en nette diminution. L’ours polaire va de plus en plus souvent chercher ses proies sur terre et se reproduit même avec le grizzly. Tout cela démontre que la fonte de la calotte glaciaire en été est une réalité amère. Il nous reste peu de temps pour agir. »

À propos de Coca-Cola et du WWF

Depuis 2007, le WWF travaille avec Coca-Cola pour diminuer les impacts environnementaux de l’entreprise, notamment au niveau eau, agriculture et émissions de CO2. Des résultats concrets ont été obtenus. De plus, depuis
2007 également The Coca-Cola Company soutient financièrement le Polar Bear Support Fund (fonds de soutien pour l’ours polaire) du WWF. Au cours des cinq dernières années, le soutien de Coca-Cola a aidé le WWF à réaliser
d’importants projets sur le terrain et à acheter les émetteurs et le matériel nécessaire pour la recherche sur les ours polaires. Pour poursuivre le travail de ces trois dernières années, Coca-Cola et le WWF ont lancé, fin 2011, la
campagne Arctic Home aux Etats-Unis et au Canada. Cette campagne de collecte de fonds, qui a rapporté plus de 2 millions de dollars, a directement profité au programme Arctique du WWF. Depuis 2006, l’ours polaire est repris
dans la catégorie ‘vulnérable’ sur la Liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).