Les jeunes sont ambitieux, traditionalistes et pleins d’espoir pour 2014.

Y a-t-il des raisons de croire en un avenir meilleur ? Bien sûr que oui ! C’est ce qui ressort d’une enquête menée auprès de 400 jeunes âgés de 18 à 24 ans*. Cette jeune génération, qui représente notre avenir, a beaucoup d’ambition. Même s’ils ont perdu confiance dans le monde, les jeunes voient leur avenir personnel en rose. Ils sont peu matérialistes et très attachés aux traditions. Leur objectif est ainsi d’avoir une vie de famille heureuse et leur plus grande source d’inspiration est leur maman. Commanditaire de cette enquête, Coca-Cola a intégré cette vision positive dans une campagne inspirante baptisée « Reasons to Believe in a Better World ».

Inspiration : de Superman à Supermaman

Les jeunes pragmatiques d’aujourd’hui ne placent pas les personnages de fiction sur un piédestal. Ils recherchent leurs héros dans leur propre environnement. La moitié des jeunes indiquent par exemple que leur maman et leurs amis sont leur principale source d’inspiration. Ils sont suivis de près par le père (41 %) et les grands-parents (35 %). À l’inverse, les hommes politiques (10 %) et les religieux (5 %) ne sont pas très populaires.

Tom Palmaerts, associé de Trendwolves et Trendwatcher de l’année : « Dans les années nonante, il y avait une sorte de culte de la célébrité chez les jeunes. Les magazines inspiraient et faisaient rêver les ados. Nous sommes passés d’Hollywood à la famille. Les parents sont à nouveau cool. Les superhéros d’autrefois ont été remplacés par des personnes en chair et en os auxquelles les jeunes se sentent réellement liés. »

Le bonheur aujourd’hui : la famille d’abord !

Même si les jeunes sont hyperconnectés, ils sont avant tout heureux lorsqu’ils passent du temps avec leur famille, leur partenaire et leurs amis. Avoir un travail (30 %) et un hobby (27 %) agréables n’arrive que plus loin dans la liste. Et seul un jeune sur sept affirme qu’avoir suffisamment d’argent pour s’acheter des choses le rend heureux. Autre réponse surprenante : le shopping ne mène pas au bonheur.

Le retour des « vieilles valeurs » se remarque aussi à travers les objectifs traditionnels des jeunes : plus de 70 % souhaitent s’installer, se marier et avoir des enfants. Huit répondants sur dix trouvent également le bonheur dans les petites choses de la vie.

Le bonheur demain : un avenir ambitieux

Les jeunes ne sont pas ambitieux ? Pas si sûr. Plus de 80 % d’entre eux souhaitent accomplir beaucoup de choses durant leur existence, tant sur le plan personnel que professionnel. Les jeunes profitent aussi de la vie : huit sur dix estiment que l’on doit tirer le meilleur de chaque jour.

Les jeunes ne sont pas vraiment confiants en ce qui concerne l’environnement, la politique, l’économie et le monde en lui-même, les informations pessimistes sur l’économie ayant certainement eu un impact sur leur vision de l’avenir. Cela vaut surtout pour l’achat d’une maison et le fait de trouver un travail. Les jeunes femmes voient l’avenir de façon encore plus sombre que les jeunes hommes. L’optimisme des jeunes est beaucoup plus grand quand il s’agit de leur avenir personnel. Ce dernier a l’air relativement traditionnel, les deux tiers des répondants citant une vie de famille heureuse dans leur top 3.

Tom Palmaerts : « Le slogan qui résume l’état d’esprit des jeunes d’aujourd’hui est “everything is fucked, everything is ok”. Même si le monde peut parfois ressembler à un océan de malheur, les jeunes essaient d’en tirer le maximum pour eux-mêmes et pour leur environnement direct. »

Médias classiques et réseaux sociaux : négatif vs positif

Les jeunes voient les médias classiques d’un mauvais œil – pas assez d’attention pour les choses positives réalisées par les jeunes, trop de stéréotypes –, contrairement aux réseaux sociaux, qu’ils considèrent comme particulièrement positifs.

Les sentiments négatifs tels que l’agacement, la colère ou la jalousie y sont rares. Plus de la moitié des répondants se sentent souvent ou toujours amusés (66 %) et contents pour leurs amis (62 %).

Campagne « Reasons to Believe in a Better World »

On peut tirer une jolie conclusion de cette enquête : les jeunes ont une vision très réaliste du monde et sont conscients que l’avenir ne s’annonce pas très facile, mais ils sont en même temps pleins d’espoir et convaincus qu’ils seront heureux dans leur vie future, auprès de leur famille et de leurs amis, les choses matérielles n’ayant que peu d’importance pour eux. Et comme les jeunes représentent l’avenir, il y a donc beaucoup de raisons de croire en un monde meilleur.

Coca-Cola a intégré cette vision positive dans la campagne inspirante « Reasons to Believe in a Better World » qui aura lieu du 26 décembre 2013 à fin mars 2014. Le spot télévisé sera soutenu par une campagne ciblée en extérieur, en magasin et en ligne.

Gaëtan Van de Populiere, Marketing Director Belgium&Luxembourg : « “Reasons to Believe in a Better World” est une campagne inspirante et réconfortante caractérisée par l’optimisme et la solidarité. Le bonheur et l’espoir d’un monde meilleur font partie depuis 127 ans de l’ADN de notre marque. Nous voulons montrer à tout le monde qu’à côté de la souffrance et des malheurs, il se passe beaucoup de belles choses dans le monde. »

Découvrez le spot « Reasons to Believe in a Better World »

Pour plus d’informations à propos de la campagne et des activités prévues, surfez sur www.coca-cola.be.

* Réalisée par Ivox et interprétée par Trendwolves pour le compte de Coca-Cola Belgium