Bruxelles, 8 juillet 2013 – Cet été, Coca-Cola lance un Sprite avec édulcorant issu de la stévia, une version 30 % moins sucrée*. Cette nouvelle boisson remplacera le Sprite classique, tout en conservant son goût rafraîchissant. Ce changement important s’inscrit dans les efforts constants de l’entreprise en vue d’étendre sa gamme de boissons rafraîchissantes moins caloriques.

Plus d’un an et demi après que la Commission européenne ait autorisé l’utilisation de l’extrait de stévia, Coca-Cola a réalisé un sondage – en collaboration avec iVox – afin d’analyser la connaissance et la consommation d’édulcorant provenant de la stévia en Belgique. Cette étude a révélé que la stévia est relativement bien connue du grand public, mais que la consommation d’édulcorants issus de cette plante reste limitée. Vous trouverez ci-après les résultats les plus marquants.

80 % des personnes interrogées connaissent la stévia

Début juin 2013, Coca-Cola a chargé le bureau d’études indépendant iVox de mener un sondage sur nos connaissances au sujet de la stévia et notre consommation d’édulcorants issus de cette plante.

Résultats : 80 % des participants connaissent la stévia. Les femmes sont les plus nombreuses à avoir déjà entendu ce terme (86 % contre 73 % des hommes). D’un point de vue géographique, la stévia est plus connue en Flandre (83 %) qu’en Wallonie (75 %) ou à Bruxelles (74 %). Moins de deux ans après le feu vert donné par la Commission européenne, il s’avère que la stévia est presque aussi connue que l’aspartame (84%), l’autre édulcorant très répandu.

Parmi les participants qui connaissent la stévia, 89 % ont pu affirmer qu’il s’agissait d’un édulcorant d’origine naturelle. 19% déclarent préférer la stévia. Néanmoins, notre édulcorant préféré reste le sucre (48 %)

Top 3 des produits avec édulcorant provenant de la stévia

L’édulcorant issu de la stévia est utilisé dans de plus en plus de produits alimentaires : de la pâte chocolatée à tartiner, aux céréales du petit-déjeuner, en passant par les boissons rafraîchissantes et la bière. Lesquels de ces produits ont le plus souvent atterri dans notre caddie ces dix-huit derniers mois ? Les sucrettes à base de stévia arrivent en première position (34 %), suivies du chocolat (10 %) et enfin, des boissons rafraîchissantes (8 %).

En ce qui concerne la consommation de boissons rafraîchissantes, 34 % des participants déclarent tout de même opter pour la version originale contenant du sucre, tandis que 26 % préfèrent la version Zero et 18 %, la version light.

Les principaux amateurs de boissons sucrées sont les hommes (41 % contre 27 % des femmes) et les consommateurs de moins de 34 ans (47 % contre 31 % chez les 35–55 ans et 20 % chez les plus de 55 ans). Les boissons Zero sont appréciées tant par les hommes que par les femmes, ainsi que par les jeunes et les moins jeunes, tandis que les boissons light sont surtout prisées par les femmes (21 % contre 14 % chez les hommes).

Les boissons avec édulcorant issu de la stévia sont encore peu consommées, probablement parce que l’offre reste encore très limitée. En lançant son nouveau Sprite, Coca-Cola souhaite élargir cette offre.

Une initiative s’inscrivant dans une campagne de sensibilisation

En avril, Coca-Cola a entamé une campagne de sensibilisation soulignant l’importance d’un mode de vie équilibré. Cette campagne s’inscrit dans une politique menée depuis des années par Coca-Cola et axée sur quatre domaines :

• une gamme de boissons sans ou pauvre en calories plus vaste
• des innovations par l’utilisation d’édulcorants d’origine naturelle
• des informations sur la valeur nutritionnelle sur l’étiquette
• encourager l’exercice physique régulier
Coca-Cola prend cette politique au sérieux et c’est pourquoi la marque lance un Sprite avec édulcorant provenant de la stévia et du sucre cet été. La boisson comprend 30 % de sucre en moins*, mais est toujours aussi rafraîchissante et pétillante. Ce nouveau Sprite remplacera le Sprite classique, tandis que le Sprite Zero continuera à être commercialisé.

Le Sprite avec éculcorant provenant de la stévia et du sucre est déjà la deuxième boisson avec l’édulcorant issu de cette plante introduite par Coca-Cola en Belgique. En juin 2012, l’entreprise a remplacé toute sa gamme Nestea par des versions avec édulcorant issu de stévia et du sucre. En prenant ces initiatives, l’entreprise souhaite proposer des produits moins caloriques et offrir davantage de choix aux consommateurs.

Luc Aelterman, directeur général R&D Europe, Eurasie et Afrique : « Ce nouveau Sprite avec edulcorant provenant de la stévia et du sucre a été entièrement mis au point dans notre centre de R&D à Bruxelles. Dans le monde entier, Coca-Cola propose déjà plus de 45 boissons avec édulcorant provenant de la stévia. Ces produits s’inscrivent dans notre stratégie de lutte contre l’obésité. »

* 30 % moins sucré que la plupart des boissons gazeuses sucrées dans le Benelux.
[1] Coca-Cola (en collaboration avec iVox), Connaissance et consommation de stévia (1000 participants), 2013