Nous avons pris connaissance de la décision judiciaire de la cour d’appel de rejeter le recours de Coca-Cola. Nous souhaitons tout d’abord insister sur le fait que nous compatissons avec ce qui est arrivé à Madame Steegmans. Ensuite, le rejet de notre appel est une décision difficile pour nous. Notre priorité absolue est d’assurer la plus grande qualité et sécurité de nos produits.  

Ce n’est pas parce que nous n’arrivons pas à prouver que la bouteille a quitté le site d’embouteille d’eau minérale sans chlorure de zinc, que la bouteille était effectivement contaminée lorsqu’elle a quitté le site d’embouteillage.

Le tribunal dit simplement que Coca-Cola European Partners n’arrive pas à fournir la preuve compliquée. De plus, nous avons immédiatement entamé, en 2013, un examen interne et étudié le lot de production concerné. Les échantillons de rétention de notre processus de production ne présentent aucune divergence et tous les registres de production indiquent que le processus de production s'est déroulé normalement. Par ailleurs, nous n'avons pas reçu d’autres réclamations concernant ce produit.

Nous examinerons prochainement si nous allons entreprendre d'autres actions en justice.