Le 23 octobre, le partenariat de plus de 30 ans entre l’URBSFA et Coca-Cola a été prolongé de quatre ans. Au centre de cet accord se trouve un objectif : faire bouger les gens davantage, avec bien entendu les Diables Rouges en modèles d’inspiration pour les jeunes et les moins jeunes. Coca-Cola investit ainsi dans différents projets de collaboration avec la fédération belge de football, dont la moitié est consacrée aux jeunes.

Coca-Cola et l’URBSFA sont des partenaires fidèles depuis plus de 30 ans. Le lien solide qui les unit remonte à avant la Coupe du monde au Mexique en 1986 et a survécu aux hauts et aux bas de notre équipe nationale.

« Une véritable relation de confiance », déclare Etienne Gossart, Country Director Coca-Cola Enterprises Belgium. « Car il ne s’agit pas uniquement des Diables Rouges. Coca-Cola soutient le football belge, et à cet égard une telle relation à long terme est essentielle. Les Diables ont le vent en poupe en ce moment, mais quand cela allait moins bien, nous n’avons pas remis notre collaboration en question. Au cours des quatre prochaines années, il sera plus que jamais question de promouvoir le football, le sport et l’exercice physique auprès des gens. » 

« La collaboration entre l’URBSFA et Coca-Cola existait déjà avant 1986. Lorsque deux organisations travaillent ensemble depuis si longtemps et décident de prolonger leur alliance pour au moins 4 ans, on peut véritablement parler d’un partenariat solide », souligne François De Keersmaecker, président de l’Union Royale Belge des Sociétés de Football-Association. « C’est fantastique de pouvoir compter une entreprise mondiale à succès telle que Coca-Cola parmi les partenaires de l’URBSFA. Certes, Coca-Cola est le partenaire des Diables Rouges, mais il met également tout en œuvre pour promouvoir le football chez les jeunes. Plusieurs footballeurs ont déjà participé à la Coca-Cola Cup quand ils étaient diablotins et tous s’en souviennent comme d’un beau moment de leur carrière footballistique. »

Le nouvel accord court jusque fin 2018. Les Diables Rouges seront donc quoi qu’il arrive à nouveau une source d’inspiration pour chacun en préambule et, espérons-le, pendant l’EURO 2016 en France et la Coupe du monde 2018 en Russie. L’engagement de Coca-Cola est dès lors très ambitieux : faire bouger davantage pas moins de 300 000 Belges d’ici 2020. Pour y arriver, de multiples initiatives seront mises sur pied. Ainsi, la collaboration avec la fédération belge de football entre  dans ce cadre, avec au moins la moitié des actions axées sur les jeunes.

La même ambition

Selon Alain De Coster, Manager Sport Events chez Coca-Cola Enterprises, Coca-Cola et l’URBSFA ont la même ambition : encourager les gens à bouger. A. De Coster : « Un exemple : avec “Win a Ball, Give a Ball”, nous avons distribué 23 000 ballons pendant la Coupe du monde au Brésil, chaque ballon faisant bouger 6 personnes en moyenne ! Au cours des quatre prochaines années, nous poursuivrons dans cette voie avec de nouvelles actions et activations. Le foot chez les jeunes reste une grande priorité, la moitié des moyens y sont consacrés. Nous souhaitons faire découvrir les avantages d’un mode de vie sain et riche en mouvement aux Belges dès leur plus jeune âge. »

Depuis sa création en 2001, la Coca-Cola Cup est ainsi devenue une grande fête du football et attire chaque année 25 000 jeunes joueurs dans les séries provinciales. Outre les matchs, les animations sportives organisées en marge permettent à ces diablotins de perfectionner leur technique de manière ludique. Coca-Cola soutient également le handifoot, une initiative de l’URBSFA qui incite les jeunes et les adultes souffrant d’un handicap à jouer au football sous la supervision de professionnels.

Étant donné que l’exercice physique ne se limite pas au football, Coca-Cola sponsorise aussi activement d’autres sports, tels que l’athlétisme, le basket, le cyclisme et beaucoup d’autres activités sportives souvent organisées à petite échelle. Il collabore en outre de manière structurelle avec le Bloso, l’Adeps et les Special Olympics. Par ailleurs, Coca-Cola incite chaque année plus de 20 000 jeunes à faire du sport via son propre programme Mission Olympic.