Cette certification couronne 10 ans d’efforts et d’investissements durables

Déjà une référence pour son eau minérale naturelle, Chaudfontaine signe une première dans le domaine du développement durable. Le site d’embouteillage d’eau minérale est en effet le premier du secteur à se voir octroyer la certification ‘European Water Stewardship‘. Une récompense pour des années d’efforts et d’investissements en vue de réduire la consommation en eau. En plus d’une gestion durable de l’eau, Chaudfontaine a également mis en place une politique efficace en matière d’énergie et des mesures de protection de la source. “Quand on sait que notre eau minérale naturelle parcourt 60 ans sous terre et est d’une qualité unique, nous ne pouvons que penser à long terme. La politique de l’eau de Chaudfontaine est un élément-clé de notre stratégie de développement durable”, explique Jean-Louis Cornet, hydrogéologue et directeur du site de Coca-Cola Enterprises, qui a repris l’entreprise il y a 10 ans.

Diplôme durable : European Water Stewardship (EWS)

Chaudfontaine est le premier site d’embouteillage d’eau minérale à être reconnu pour sa gestion durable de l’eau. Concrètement, la certification EWS récompense des années d’efforts en vue de  protéger durablement le gisement thermal, et de réduire sa consommation d’eau au strict minimum.

Ces 10 dernières années – depuis que Chaudfontaine fait partie de Coca-Cola Enterprises –, le site a grandement amélioré son efficacité en eau. Alors qu’en 2005, 4,53 litres d’eau étaient encore nécessaires pour produire 1 litre de Chaudfontaine, il n’en faut plus que 1,56 litre aujourd’hui. Cette approche plus économe est le résultat de diverses innovations technologiques, de procédés de production plus efficaces, d’un contrôle plus approfondi et de l’engagement quotidien des collaborateurs.

Sabine von Wirén Lehr, directrice du programme European Water Stewardship : “La mise en œuvre de la norme EWS reprend tout le travail qu’a fourni Chaudfontaine au niveau de la gestion de l’eau. Cela a permis de réaliser une évaluation cohérente et intégrée de ses performances en la matière. Chaudfontaine a clairement démontré son implication dans la gestion de l’eau grâce à des performances de haut niveau, autant en matière de gouvernance, de qualité et de quantité d’eau qu’en matière de protection de l’écosystème. Des améliorations sont toujours possibles, mais avec la certification EWS de niveau or, Chaudfontaine est sur la bonne voie.”

Mais Chaudfontaine vise encore plus haut. Jean-Louis Cornet, directeur du site et hydrogéologue   : “En 2020, nous voulons utiliser encore moins d’eau. À cet égard, la certification ‘European Water Stewardship’ est un bel encouragement à poursuivre sur cette voie durable. Chaudfontaine est connue depuis longtemps pour la pureté de son eau minérale naturelle. Désormais, notre site est également une référence en matière de gestion de l’eau. C’est une performance non négligeable et un grand honneur.”

Protection de la source

Dans le cadre de son approche durable, Coca-Cola Enterprises assisté par la communauté locale de Chaudfontaine, travaille en partenariat étroit avec la Région Wallonne. Ainsi, depuis 2008, l’entreprise a mis sur pied un projet à grande échelle destiné à protéger la source naturelle et la pureté de son eau en collaboration avec les habitants, l’Université de Liège et la commune de Chaudfontaine.

Tout d’abord, la zone d’infiltration de 250 hectares a été circonscrite avec précision avec l’aide de l’université. Dans cette région, plus de 1000 habitations ont été visitées et tous les risques de pollution ont été identifiés : des ruisseaux aux citernes à mazout, en passant par les exploitations d’élevage et les réseaux d’égouts. À l’heure actuelle, 300 citernes ont été adaptées ou remplacées. Au total, Coca-Cola Enterprises prendra 500 mesures pour protéger l’environnement local et ce patrimoine naturel d’exception. Le projet court jusqu’en 2015 et bénéficie du soutien financier de la Région wallonne. L’investissement total s’élève à environ 1,3 million d’euros.

Jean-Louis Cornet : “L’eau de Chaudfontaine est unique en son genre : l’eau minérale naturelle effectue un voyage de plus de 60 ans jusqu’à 1600 m de profondeur et des conditions géologiques exceptionnelles la protègent contre toute forme de pollution. Il est normal que nous apportions notre contribution là où nous le pouvons. En pensant à long terme et en anticipant les risques éventuels, nous pourrons aussi faire profiter les générations futures de cette eau d’une pureté absolue.”

Investissement dans une turbine hydraulique

Les autorités ont entre-temps donné leur feu vert à la construction d’une turbine hydraulique dans la Vesdre à proximité du site de production de Chaudfontaine. Le coût d’investissement total – supporté par différents partenaires, dont une société distincte qui s’occupera de la gestion de l’énergie verte – s’élève à plus de 900 000 euros.

À terme, la turbine hydraulique générera annuellement 380 000 kWh d’énergie verte, ce qui représente 2 à 3 % de la consommation électrique du site de Chaudfontaine et une diminution de 150 tonnes des émissions de CO2 par an, l’équivalent de la consommation annuelle de 100 ménages. Cette turbine est un pas en avant supplémentaire dans la stratégie de développement durable de Coca-Cola Enterprises. Le groupe souhaite que, d’ici 2020, 15 % de l’énergie consommée dans les sites de production proviennent de sources d’énergie locales, renouvelables ou pauvres en carbone. Grâce à l’installation géothermique déjà en activité et à la turbine hydraulique, cet objectif sera près d’être atteint à Chaudfontaine.

Des ambitions au niveau énergétique

Le développement durable est inscrit dans les gènes de Chaudfontaine. Coca-Cola a racheté le site d’embouteillage en 2003 et y a investi depuis 103,5 millions d’euros. Non seulement l’entreprise a diminué sa consommation en eau lors du processus de la production, mais elle présente aussi des chiffres impressionnants en matière d’énergie. En 8 ans, Coca-Cola Enterprises a réussi à réduire sa consommation énergétique de 60 %, passant de 267,4 kWh pour 1000 litres d’eau embouteillée en 2005 à 106,3 kWh en 2013.

Pour ce faire, elle a mis au point un procédé unique visant à récupérer la chaleur naturelle de l’eau minérale lors de l’embouteillage, qu’elle utilise ensuite pour chauffer le site. Coca-Cola Enterprises a aussi investi dans des lignes de production plus efficaces et une isolation thermique, et constitué une équipe spécialisée en énergie qui intervient immédiatement lorsqu’un poste énergétique augmente. Dès 2011, la première certification ISO 50001 décernée en Belgique reconnaissait la gestion particulièrement efficace du site.

Ces efforts continus en matière d’énergie s’inscrivent dans le cadre de l’approche globale de Coca-Cola Enterprises. L’entreprise a pour ambition de réduire d’un tiers l’empreinte écologique de ses boissons au niveau mondial d’ici 2020. Elle s’est également donné pour objectif de recycler plus d’emballages qu’elle n’en utilise.

À propos de Chaudfontaine – www.chaudfontaine.com

Chaudfontaine est la deuxième marque d’eau minérale naturelle belge. Actuellement, 190 collaborateurs permanents travaillent sur les 3 lignes de production. Ces dernières produisent chaque année plus de 13,65 millions de casiers, ce qui représente 160 millions de litres par an. 79 % de la production sont destinés aux marchés belge, et 20 % aux Pays-Bas.

À propos de Coca-Cola en Belgique et au Luxembourg

En Belgique et au Luxembourg, « Coca-Cola » compte différentes entreprises. Coca-Cola Services, une filiale de The Coca-Cola Company, est propriétaire des marques, assure le marketing consommateurs et vend le concentré de base à Coca-Cola Enterprises Belgium et Coca-Cola Enterprises Luxembourg. Ces dernières produisent, distribuent et/ou vendent Coca-Cola, Coke Zero, Coca-Cola light, Fanta, Sprite, Aquarius, Nalu, Burn, Minute Maid, Nestea, Nordic Mist, Chaudfontaine, Capri-Sun, Monster, Viva et Rosport. En Belgique et au Luxembourg, plus de 10 millions de boissons de différentes marques Coca-Cola sont servies par jour.

Coca-Cola développe des marques fortes de qualité supérieure, qui s’inscrivent dans l’optique d’un style de vie équilibré. Dans le Belux, Coca-Cola emploie pour ses activités quelque 2.800 collaborateurs répartis sur 8 sites. Coca-Cola intègre le développement durable dans ses activités et se concentre sur les domaines qui impactent le plus l’environnement dans lequel elle est active. En ce qui concerne l’écologie, cela signifie que nous nous concentrons non seulement sur l’énergie, mais également sur une utilisation efficace de l’eau et sur des emballages durables.