Coca-Cola s’est penché sur les expériences gustatives des Belges

Tester de nouvelles saveurs pour impressionner amis et famille sur les réseaux sociaux ? Un Belge sur trois plaide coupable… Voilà ce qui ressort d’une étude de grande envergure liée aux saveurs réalisée par Coca-Cola auprès de 9 125 Européens. Les Espagnols sont les plus aventureux, tandis que les Finlandais sont ceux qui mangent le plus vite, ce qui ne leur laisse pas vraiment le temps d’apprécier ce qu’ils mettent en bouche. Mais il apparaît aussi que les Belges expérimentent le goût d’une manière qui leur est propre.

Les Belges sont (presque) les plus audacieux

Les Belges osent explorer les limites de leur palette gustative. Plus de 35 % d’entre eux estiment être aventureux quand il s’agit de nouvelles saveurs. Et plus il fait chaud, plus nous osons. Ainsi, l’été, nous sommes quatre fois plus disposés à essayer de nouvelles saveurs qu’en hiver. Autre fait notable : un Belge sur trois goûte de nouveaux produits pour pouvoir partager son expérience sur les réseaux sociaux. Comparés à d’autres nationalités européennes, les Belges sont relativement aventureux : seuls les Espagnols nous devancent en matière de découverte de nouvelles saveurs.

Les bons vivants de l’Europe

Alors que l’Européen moyen est très pressé, les Belges prennent leur temps : 65 % d’entre eux aiment manger un morceau ou boire un verre à leur aise. Ce qui confirme notre statut de « bons vivants de l’Europe ». Personne ne mange plus vite que les Finlandais : 68 % d’entre eux avouent ne pas prendre le temps de savourer convenablement leur nourriture.

Des papilles gustatives hésitantes

Nombre d’Européens ignorent combien il existe de goûts de base. Les Belges n’y font pas exception, car la moitié d’entre eux (47 %) ne connaissent pas la réponse. Les Finlandais obtiennent la meilleure note : un quart d’entre eux parviennent à identifier les saveurs de base que sont le sucré, le salé, l’acide, l’amer et l’umami. Nous sommes également hésitants en ce qui concerne nos papilles gustatives. À peine 6 % des Belges estiment avoir la palette de goûts d’un « expert ». Les Allemands sont ceux qui font le plus confiance à leurs capacités gustatives, par opposition aux Britanniques qui sont ceux qui leur font le moins confiance.

Voir d’abord, goûter ensuite

Pour plus d’un quart des Belges, le goût est le sens qui procure le plus de plaisir. La vue reste toutefois le plus important pour 72 % d’entre eux. D’après un participant sur quatre, c’est le soir que notre sens du goût est le plus développé.

Coca-Cola, bien frais et à la bouteille en verre

Plus de la moitié des Belges (58 %) décrivent le goût de Coca-Cola comme rafraîchissant. Un Belge sur deux trouve que c’est le goût typique de Coca-Cola qui le rend aussi unique. Un quart y ajoute l’image de marque emblématique. Quatre Belges sur dix aiment leur Coca-Cola bien frais et près d’un quart préfère le boire dans une bouteille en verre.

* Étude réalisée par YouGov, pour le compte de Coca-Cola, en février 2016 auprès de 9 125 participants en Belgique, en Finlande, en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne.

Télécharger le dossier de presse