1. Y a-t-il de la cocaïne dans le Coca-Cola ? 
  2. Les boissons rafraîchissantes sont-elles la principale cause d'obésité ?
  3. Les édulcorants favorisent-ils l'envie de sucré ? 
  4. La consommation de boissons à base d'édulcorants fait-elle grossir ?
  5. J'ai entendu dire que le sucre crée une dépendance. Cela signifie-t-il que je peux devenir accro aux boissons rafraîchissantes comme le Coca-Cola ?
  6. Les boissons rafraîchissantes contiennent-elles des aromatisants et des colorants artificiels ?
  7. Les substances E comme celles utilisées par Coca-Cola sont-elles mauvaises pour la santé ?
  8. J'ai entendu dire que l'aspartame était cancérogène. Est-ce vrai ?
  9. Les boissons Coca-Cola sont-elles cancérogènes ?
  10. J'ai vu dans une vidéo sur Internet que si l'on chauffe du Coca-Cola zero, celui-ci s'évaporera totalement, et que si l'on chauffe du Coca-Cola normal, une bouillie épaisse restera dans la casserole. Comment est-ce possible ?
  11. Peut-on chauffer et cuisiner du Coca-Cola zero sugar sans effets néfastes ? 
  12. Le père Noël est-il habillé en rouge parce que Coca-Cola l'a ainsi imaginé ? 
  13. J'ai reçu un e-mail m'annonçant que j'ai gagné un prix important lors d'une loterie internationale sponsorisée par Coca-Cola. Est-ce possible ?
  14. Vous avez gagné un prix de Coca-Cola (mais vous devez d'abord payer)
  15. Le Coca-Cola est-il aussi corrosif qu'un produit à récurer ?
  16. Une dent peut-elle se dissoudre dans un verre de Coca-Cola ?
  17. Exposé à de très hautes températures, l'aspartame se transforme en méthanol.
  18. Avertissement demandant d'arrêter d'acheter et de consommer du Coca-Cola en raison d'un possible empoisonnement terroriste
  19. Les canettes de Coca-Cola peuvent-elles causer la leptospirose ?
  20. Quelles sont les fausses rumeurs à propos de Coca-Cola ?
  21. Est-il vrai que le Coca-Cola light et le Coca-Cola zero ne peuvent pas être conservés à plus à 20°C ? L'exposition de l'aspartame à une température trop élevée altérerait-elle le goût du Coca-Cola ?
  22. Je ne trouve pas de réponse, puis-je moi-même poser une question ?

 

  1. Y a-t-il de la cocaïne dans le Coca-Cola ?
    Les boissons Coca-Cola ne contiennent ni cocaïne ni autres substances nocives. La cocaïne n'a jamais figuré dans la composition des boissons Coca-Cola.

  2. Les boissons rafraîchissantes sont-elles la principale cause d'obésité ?
    Seulement 4 % des calories consommées par jour en moyenne proviennent des boissons rafraîchissantes, dont les boissons sucrées. L'excès de calories peut entraîner une prise de poids, voire l'obésité. Pour avoir un mode de vie équilibré, il faut faire suffisamment d’exercice et adopter une alimentation variée, en consommant aliments et boissons avec modération.

  3. Les édulcorants favorisent-ils l'envie de sucré ?
    Il est faux de dire que les édulcorants favorisent l'envie de sucré. Quand on mange ou boit quelque chose, notre glycémie baisse toujours légèrement. On peut alors ressentir le besoin de consommer quelque chose de sucré. Cette baisse a lieu aussi bien quand on boit un verre d’eau qu’une boisson à base d'édulcorants. Il est également faux de dire que les édulcorants augmentent l'appétit. C’est la quantité de calories que l'on mange ou boit qui détermine en grande partie la sensation de faim.
    Pour de plus amples informations sur les édulcorants, rendez-vous sur edulcorants.eu.

  4. La consommation de boissons à base d'édulcorants fait-elle grossir ?
    Non. Il ressort d'une étude que les aliments et les boissons à base d'édulcorants peuvent justement contribuer à la baisse de consommation de calories. Pour avoir un mode de vie équilibré, il faut faire suffisamment d’exercice et adopter une alimentation variée, en consommant aliments et boissons avec modération.
    Visionnez la vidéo de Maureen O’Sullivan :


  5. J'ai entendu dire que le sucre crée une dépendance. Cela signifie-t-il que je peux devenir accro aux boissons rafraîchissantes comme le Coca-Cola ?
    Le sucre ne crée pas de dépendance, contrairement à l'alcool, au tabac et à la drogue (Benton, 2010). Si vous arrêtez de consommer du sucre, vous n'aurez donc aucun symptôme de sevrage. Vous n'allez pas manger plus pour ressentir la même sensation (agréable) et le besoin de sucre n'augmentera pas si vous n'en consommez pas pendant un certain temps.

  6. Les boissons rafraîchissantes contiennent-elles des aromatisants et des colorants artificiels ?
    Oui, les produits de Coca-Cola contiennent différentes sortes d'additifs naturels et artificiels pour obtenir ce goût spécial, comme du colorant et/ou de l'acide citrique, de l'acide phosphorique et de l'acide carbonique – ce qui donne le pétillant de nos boissons. On retrouve l'acide phosphorique dans la quasi-totalité des aliments, dont le fromage et le lait. C'est un additif artificiel naturellement présent dans notre organisme. C'est à l'acide phosphorique que les boissons Coca-Cola doivent leurs peps et leur goût d'agrumes. Nous employons de l'acide citrique pour faire baisser le taux d'acidité et favoriser la conservation des produits. Les colorants sont parfois naturels, parfois artificiels, comme le colorant caramel pour les boissons Coca-Cola. Nous mettons également en œuvre des arômes naturels, notamment dans le Coca-Cola original taste, le Fanta, le Nestea, l'Aquarius et le Capri Sun. La boisson Nalu contient des arômes artificiels.

  7. Les substances E comme celles utilisées par Coca-Cola sont-elles mauvaises pour la santé ?
    Tous les édulcorants et additifs approuvés par l'Union européenne se voient attribuer un code E. Ce code E signifie que ces substances peuvent être mises en œuvre en toute sécurité dans l'alimentation et/ou les boissons. Coca-Cola n'utilise que ces codes E agréés, qui font l'objet de tests réguliers en vue de pérenniser leur certification.
    Les édulcorants et les additifs peuvent être des substances naturelles, par exemple d'origine végétale, ou des substances fabriquées par l’industrie, et donc artificielles. Que ces substances soient naturelles ou artificielles, le corps les assimile de la même manière. Elles sont donc toutes sans danger.

  8. J'ai entendu dire que l'aspartame était cancérogène. Est-ce vrai ?
    Non. L'aspartame est l'un des ingrédients les plus étudiés au monde. Des études scientifiques confirment systématiquement son innocuité. L'innocuité de l'aspartame a notamment été confirmée par des organismes agréés à l'échelle mondiale, tels que le JECFA (Comité mixte d'experts sur les additifs alimentaires) de la FAO et de l'OMS et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).À l'échelle internationale, on retrouve l'aspartame dans plus de 6.000 produits : des chewing-gums aux confiseries, en passant par le yaourt et les boissons rafraîchissantes. La fondation Wereld Kanker Onderzoekfonds (KWOF), établie aux Pays-Bas, affirme également, sur la base d'études scientifiques, qu'il n’y a pas de raison de penser que l’aspartame augmente le risque de cancer.

    *Avertissement « phénylalanine »
    L’aspartame est contre-indiqué chez les personnes atteintes d’une maladie génétique rare (phénylcétonurie, 1 personne sur 15 000) entraînant des troubles du métabolisme de la phénylalanine par l’organisme. Par conséquent, l'avertissement « contient une source de phénylalanine » doit figurer sur les produits à base d'aspartame.

  9. Les boissons Coca-Cola sont-elles cancérogènes ?
    Non, rassurez-vous. Les boissons Coca-Cola ne sont pas cancérogènes. L'innocuité de nos produits est notre priorité absolue. Tous les ingrédients que nous employons ont fait l'objet de tests approfondis et ont été autorisés à la consommation par les autorités belges et européennes.

  10. J'ai vu dans une vidéo sur Internet que si l'on chauffe du Coca-Cola zero, celui-ci s'évaporera totalement, et que si l'on chauffe du Coca-Cola normal, une bouillie épaisse restera dans la casserole. Comment est-ce possible ?
    Coca-Cola zero sugar ne contient pas de sucres. Le sucre est remplacé par de l'aspartame et de l'acésulfame-K. Ces édulcorants ont un haut pouvoir sucrant, environ 200 fois plus élevé que le sucre. C'est pour cette raison que le Coca-Cola zero sugar ne laisse quasiment aucun résidu une fois chauffé et après évaporation de l'eau. Le Coca-Cola original taste, lui, contient du sucre. Ce sont donc des résidus de sucre que l'on voit dans la casserole une fois l'eau évaporée.
    Visionnez la vidéo :


  11. Peut-on chauffer et cuisiner du Coca-Cola zero sugar sans effets néfastes ?
    Le Coca-Cola zero sugar ne contient pas de sucres et donc quasiment aucune calorie. Il contient de l'aspartame et de l'acésulfame-K. Ces édulcorants ont un haut pouvoir sucrant. Par conséquent, seule une petite quantité suffit. Ils sont sans danger, mais ne sont pas aussi stables sous l'effet de la chaleur. Ils perdent leur pouvoir sucrant et ne sont donc pas indiqués pour la cuisine.
    Visionnez la vidéo :


  12. Le père Noël est-il habillé en rouge parce que Coca-Cola l'a ainsi imaginé ?
    Non, ce n'est pas du tout le cas. Des illustrations anciennes du père Noël le montrent tantôt vêtu d'un costume rouge, tantôt vêtu de vert ou de jaune. Son apparence a également changé au fil des années : il est passé de lutin à elfe et à gnome terrifiant.
    En 1931, Coca-Cola chargea le dessinateur publicitaire Haddon Sundblom de relooker le père Noël. Un bon ami de Sundblom, Lou Prentice, lui sert de modèle. Sundblom dessine alors un père Noël sympathique et bonhomme à la barbe blanche et au costume rouge et blanc.
    Le père Noël doit en grande partie sa notoriété mondiale au fait que Coca-Cola l'a utilisé à partir de 1931 dans sa publicité de Noël. Chaque année, Coca-Cola élabore une campagne spéciale pour répandre la magie de Noël dans le monde entier. Le père Noël tel que Sunblom l'a dessiné en 1931 y joue encore et toujours le rôle principal.


  13. J'ai reçu un e-mail m'annonçant que j'ai gagné un prix important lors d'une loterie internationale sponsorisée par Coca-Cola. Est-ce possible ?
    Cet e-mail en chaîne diffusant de fausses allégations tourne sur Internet. Il affirme par exemple que le destinataire aurait été sélectionné aléatoirement par The Coca-Cola Company comme étant l'heureux gagnant d'une somme d'argent. L'objet de cet e-mail est ‘The Coca-Cola Award Notification’ ou The Coca-Cola Promo Winning Notification’. En raison du langage employé, cet e-mail semble officiel. De plus, les expéditeurs ont employé un « code PIN secret » ou un numéro de référence et les coordonnées d'un délégué de Coca-Cola pour que l'e-mail paraisse encore plus crédible.
    The Coca-Cola Company ou ses filiales ne sont en aucun cas associées à cet e-mail ou à ce programme. Nous n'en sommes pas sponsor et nos nom et marque ont été utilisés sans autorisation. Nous investiguons le problème. Il s'agit d'une supercherie par laquelle les malfaiteurs tentent d'entrer en contact avec les consommateurs afin de leur soustraire leurs données personnelles et financières. N'y donnez suite sous aucun prétexte. Ces arnaques débutent habituellement par une communication non sollicitée (le plus souvent par e-mail) de la part d'une personne inconnue qui décrit une situation promettant un gain financier rapide. La meilleure façon d'éviter de tomber dans le piège d'une « avance de fonds » est de faire preuve de bon sens. Si c'est trop beau pour être vrai, c'est qu’il y a anguille sous roche.

  14. Vous avez gagné un prix de Coca-Cola (mais vous devez d'abord payer)
    En sa qualité de grande entreprise organisant régulièrement des actions grand public, Coca-Cola est une cible importante pour les escrocs du monde entier. Les formes les plus fréquentes d'escroquerie en Belgique sont les faux e-mails de « loterie » et les faux SMS. Dans le cas d'une communication de loterie frauduleuse, l'e-mail ou le SMS mentionnent, par exemple, que votre adresse e-mail ou numéro de téléphone ont été sélectionnés pour remporter un prix, mais il n'en est rien.

    Ces « arnaques » sont initialement transmises sous forme de messages ou d'e-mails d'hameçonnage, par le biais desquels les escrocs tentent de soutirer le plus de données personnelles possible aux répondants. Vos données personnelles sont précieuses pour les escrocs : elles peuvent en effet être immédiatement utilisées à des fins d'usurpation d'identité ou vendues à des organisations criminelles dans ce but. Moins effrayant, mais tout aussi ennuyant : ces données sont souvent vendues à des tiers en vue de l'envoi de courriers publicitaires indésirables.

    Dès que la proie mord à l'hameçon, l'arnaque prend très vite une tournure de « fraude par avance de fonds » (avance fee fraud). L'escroc vous contacte alors pour vous dire que le prix ne peut vous être transmis tant que vous n'avez pas payé la prime d'assurance, les frais de livraison ou les frais bancaires. Ce n'est qu'après que le prix ou le montant des gains pourra être livré ou versé. Une fois le paiement effectué, le cybercriminel disparaît dans la nature avec votre argent. Quant à votre soi-disant « prix », vous n’en verrez jamais la couleur.

    Coca-Cola ne se base jamais sur des adresses e-mail ou numéros de téléphone saisis automatiquement pour ses concours : nous demandons toujours aux consommateurs de réagir activement aux promotions. De plus, Coca-Cola ne vous demandera jamais d'argent pour débloquer un prix qui vous reviendrait dans le cadre d'une action, sauf mention contraire explicite au moment de la participation. Notre conseil : ne vous laissez pas avoir par ces e-mails.

  15. Le Coca-Cola est-il aussi corrosif qu'un produit à récurer ?
    De nombreux aliments contiennent une petite quantité d'acide (jus de fruits, vin, lait, boissons rafraîchissantes non alcoolisées), nettement inférieure à la quantité d'acide naturellement présente dans l'estomac. Ils ont tous une action caustique au contact d'objets métalliques. Cela ne signifie pas pour autant qu'il y ait un quelconque danger pour la santé humaine.

  16. Une dent peut-elle se dissoudre dans un verre de Coca-Cola ?
    C'est une idée reçue de croire qu'une dent se dissoudra si on la met dans un verre de Coca-Cola. Ce n'est en effet pas du tout représentatif de la réalité. Lorsque l'on boit une boisson Coca-Cola, les dents ne sont que très brièvement exposées à la boisson, ce qui diffère grandement de plusieurs jours de macération dans un verre. N'importe quelle boisson acide, comme le vin ou le jus d'orange, entraînerait le même résultat que le Coca-Cola.

  17. Exposé à de très hautes températures, l'aspartame se transforme en méthanol.
    L'aspartame est décomposé par l'organisme en ses composants de base : phénylalanine, acide aspartique et méthanol. Le méthanol est seulement présent en quantité infime et n'est donc pas toxique (certains fruits contiennent naturellement plus de méthanol). D'autre part, une faible quantité de dicétopipérazine se forme en raison de la décomposition partielle de l'aspartame sous l'effet de la chaleur (ce qui entraîne une perte de pouvoir sucrant). Ce produit a fait l'objet de nombreux tests de toxicité, menés entre autres par l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), le pendant américain de notre Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA). L'aspartame est l’un des ingrédients les plus étudiés de notre alimentation. Plus de 200 études ont démontré son innocuité au cours 30 dernières années.
    En savoir plus sur les édulcorants ?

  18. Avertissement demandant d'arrêter d'acheter et de consommer du Coca-Cola en raison d'un possible empoisonnement terroriste
    Dans différents pays et continents circulent, ces dernières années, différentes versions du message suivant : « Étranger reconnaissant récompense citoyen complaisant en l'avertissant d'une possible attaque ». Les personnes concernées et les détails diffèrent, selon le climat politique du moment. Il s'agit chaque fois d'une personne qui, pour témoigner sa reconnaissance suite à un service rendu, en récompense une autre en lui donnant un tuyau ou un conseil pour éviter le danger. Il existe ainsi une version de la rumeur selon laquelle il est demandé de ne plus acheter ni boire de Coca-Cola, suggérant une éventuelle intoxication. Il va de soi que, depuis le 11/9 et les attentats à la bombe au Moyen-Orient et en Europe, de telles menaces terroristes sont à prendre au conditionnel.
    Ces rumeurs sont totalement injustifiées et causent de l'inquiétude inutile. Sur la base d'une étude menée par des instances officielles et internationales, nous pouvons aujourd'hui conclure que ces rumeurs sont complètement non fondées. Étant donné que la sécurité des produits est primordiale pour Coca-Cola, l’entreprise prête une attention toute particulière à toutes les phases de la chaîne de production et de distribution.

  19. Les canettes de Coca-Cola peuvent-elles causer la leptospirose ?
    Cette rumeur est infondée et formellement démentie sur le site Internet de Caducée, l'organisme médical cité comme source dans l'e-mail qui la véhicule. Selon nos sources, l'événement décrit dans cet e-mail ne s'est jamais produit ni en Belgique ni à l'étranger. Cette rumeur est d'ailleurs clairement identifiée comme « canular virtuel » sur le site http://www.hoaxbuster.com spécialisé en la matière.
    Chez Coca-Cola, nous mettons tout en œuvre pour assurer la qualité irréprochable de nos produits. La production, le stockage et la distribution se déroulent dans des conditions d'hygiène strictes. Nos canettes sont rincées avant d'être remplies et conditionnées sur la ligne de production. Ensuite, les palettes et multi-packs sont de nouveau emballés sous film plastique avant d'être livrés à nos clients. Le risque que le dessus des canettes soit contaminé est par conséquent infime.
    En outre, nous conseillons à nos clients d'entreposer nos produits dans un endroit propre, sec et frais, à l'abri du soleil. En cas de doute, vous pouvez toujours rincer et/ou frotter la canette avant de la boire.

  20. Quelles sont les fausses rumeurs à propos de Coca-Cola ?
    Les effets « nettoyants » imaginaires :

    ·       Dans différents États des États-Unis, les patrouilles utilisent du Coca-Cola pour nettoyer le sang sur la route après un accident.
    ·       Si l'on place un petit os dans un verre de Coca-Cola, il se dissoudra en 2 jours.
    ·       Pour nettoyer les WC : versez une canette de Coca-Cola dans la toilette, laisse agir un moment et tirez la chasse. Bye bye les taches !
    ·       L’acide contenu dans le Coca-Cola permet parfaitement de nettoyer la vaisselle. Les taches de rouille sur le chrome (le pare-chocs d’une voiture par exemple) partent facilement en frottant à l'aide d'une feuille d’aluminium préalablement trempée dans du Coca-Cola.
    ·       Vous pouvez éliminer les taches de corrosion dues à une fuite de batterie de voiture en les arrosant de Coca-Cola.
    ·       Pour nettoyer les taches de graisse sur des vêtements, il suffit de verser le contenu d'une canette de Coca-Cola dans la machine à laver avec les vêtements tachés, et ensuite de les laver comme à l’ordinaire. L’acide contenu dans le Coca-Cola dissout les taches de graisse.
    ·       Le Coca-Cola peut même s'utiliser pour nettoyer le pare-brise de votre voiture.

    Fausses rumeurs sur l'acide phosphorique :

    Le principe actif en question est l’acide phosphorique. Il a un pH de 2,8 et peut dissoudre un morceau d'ongle en environ 4 heures. L’acide phosphorique épuise les réserves de calcium des os et est la principale cause de l'augmentation des cas d’ostéoporose. Il y a quelques années, une étude allemande a été menée sur les causes de l'ostéoporose chez des enfants de 10 ans (ce qui est en soi exceptionnel). Elle a conclu à une consommation excessive de Coca-Cola, due au manque de surveillance des parents.
    ·       Autres idées reçues : Les camions qui transportent les boissons Coca-Cola portent le label « matériaux dangereux ».
    ·       Les revendeurs de boissons Coca-Cola utilisent depuis 20 ans la boisson rafraîchissante pour nettoyer le moteur de leurs camions.
    ·       Les médecins et les chercheurs considèrent le Coca-Cola light comme une bombe à retardement du fait de la présence d’aspartame (édulcorant artificiel) dans sa composition et le soupçonnent d’être une cause de lupus et de dégénérescence du système nerveux.
    ·       Ne vous brossez jamais les dents juste après avoir bu un verre de Coca-Cola. Vous éliminerez ce faisant l'émail de vos dents, à jamais.

    La réponse de Coca-Cola :

    Le Coca-Cola contient – à l'instar de nombreux aliments (jus de fruits, vin, lait, boissons rafraîchissantes non alcoolisées) – une petite quantité d'acide nettement inférieure à la quantité d'acide naturellement présente dans l'estomac. Ils ont tous une action caustique au contact d'objets métalliques. Cela ne signifie pas pour autant qu'il y ait un quelconque danger pour la santé humaine.

  21. Est-il vrai que le Coca-Cola light et le Coca-Cola zero ne peuvent pas être conservés à plus à 20°C ? L'exposition de l'aspartame à une température trop élevée altérerait-elle le goût du Coca-Cola ?
    Nous conseillons de conserver nos produits à l'abri du soleil, dans un environnement tempéré, sec et propre. Pour ce qui est des produits à base d'aspartame comme le Coca-Cola light et le Coca-Cola zero sugar, plus la température est élevée, moins longtemps le goût optimal de la boisson sera garanti. Vous pouvez parfaitement les conserver à température ambiante jusqu'à leur date de péremption, mais plus il fait froid, mieux ce sera en termes de goût.

  22. Je ne trouve pas de réponse, puis-je moi-même poser une question ?
    Oui, cliquez sur le lien Contacter Coca-Cola  pour accéder au formulaire en question. Avant de l'envoyer, vérifiez que vous avez saisi votre adresse e-mail correctement ; si vous avez tapé une adresse e-mail erronée, nous ne serons pas en mesure de vous répondre.