Coca-Cola European Partners a recours aux zones de captage d’eau locales : 77 % d'eau de ville et 23 % d'eau de source. Nous contribuons activement à la gestion et à la protection de ces zones à l’échelle internationale.

En vue d'un avenir durable, l'ensemble de nos sites de production ont effectué une Source Vulnerability Assessment (SVA ou évaluation de la vulnérabilité des sources). Nous avons ainsi pu déterminer l'origine de notre eau et les risques concernant sa disponibilité. Sur la base des résultats, nous avons établi, pour tous les sites, un plan de gestion de l'eau durable qui est révisé chaque année. Nous sommes ainsi en mesure d'anticiper les prochains changements et de garantir un approvisionnement suffisant en eau potable de qualité.

Protection de la source thermale à Chaudfontaine

Notre approche de la protection des zones rocheuses à Chaudfontaine est unique en son genre. Nous prenons des mesures pour protéger durablement la zone d’infiltration exceptionnelle de 250 hectares. L’eau minérale naturelle de Chaudfontaine parcourt un long périple souterrain d'une soixantaine d’années et s’enfonce à une profondeur de 1 600 mètres sous terre, avant de jaillir de sa source thermale.

Eau

Pour protéger cette eau minérale naturelle équilibrée, nous avons identifié – avec l’Université de Liège et la commune de Chaudfontaine – tous les risques de pollution des stations-service et des citernes à mazout aux égouts en passant par les exploitations d’élevage. Coca-Cola prendra en tout 540 mesures en vue de protéger la nature locale et ce patrimoine exceptionnel. Le projet se terminera fin 2017. Il bénéficie du financement de la Région wallonne.