À l’horizon 2020, notre ambition est de consommer 50 % d'énergie en moins pour chaque litre de produit fabriqué (par rapport à 2007).

Nous voulons développer nos activités, mais en générant des émissions de CO2 minimales. Par conséquent, nous nous sommes fixé des objectifs ambitieux pour réduire notre empreinte sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Nous ne ménageons pas nos efforts pour optimiser la performance énergétique de nos processus de production en investissant dans nos lignes de production et dans notre infrastructure.

Nous avons déjà accompli de grands progrès. Nous sommes parvenus à alléger de 22 % (par rapport à 2007) l’empreinte CO2 de notre production et nous continuons à innover afin de produire de manière toujours plus durable. En vue de consommer moins d’énergie, nous déployons de nouvelles technologies et nous nous tournons vers des sources d’énergie alternatives et renouvelables. Un fameux défi !

Consommation énérgétique

Mesurer, c'est savoir

La consommation de gaz et d'électricité représente 90 % de l'énergie totale nécessaire pour alimenter nos sites de production et de distribution. En 2016, nos sites de production ont consommé au total 93 688 MWh d'énergie, soit une baisse de 3,7 % par rapport à 2015.

Nous contrôlons notre consommation énergétique par le suivi du ratio énergétique, c’est-à-dire la quantité d'énergie nécessaire pour embouteiller 1 000 litres. Pour surveiller nos émissions de CO2 et notre consommation d'eau, nous travaillons avec des systèmes de contrôle intelligents qui mesurent avec précision la quantité d'énergie et d'eau consommée par nos lignes de production. Ils permettent, en outre, à nos opérateurs d'atteindre les objectifs fixés et de détecter rapidement les éventuelles pertes d'énergie.

En 2015, nous avons également entamé un audit dans tous nos sites de production pour recenser les pertes d'énergie de nos lignes de production et prendre des mesures spécifiques le cas échéant.

Évolution du ratio

Certificats

Nos trois sites de production (Anvers, Gand et Chaudfontaine) avaient déjà reçu en 2015 le certificat d'économie d'énergie de The Coca-Cola Company et du WWF. Ils sont aussi titulaires d’autres certificats : qualité (ISO9001), environnement (ISO14001), sécurité (OHSAS18001) et sécurité alimentaire (FSCC 22000). Notre site de Chaudfontaine a également obtenu la certification ISO50001 pour sa politique énergétique efficace. Notre site Technical Services basé à Londerzeel a quant à lui reçu en 2014 les certifications ISO9001, ISO14001 et OHSAS18001. Par ailleurs, chaque site de production satisfait à notre système de gestion KORE qui va bien plus loin que les normes légalement requises. Sur le plan environnemental, nous tenons notamment compte de la consommation d'eau, de gaz et d'électricité, des émissions de CO2, de la fraction résiduelle des déchets et du pourcentage de recyclage.

Certificats

Économiser grâce aux innovations

Nous continuons à tout mettre en œuvre pour réduire notre consommation énergétique. Nous investissons sans relâche dans des processus innovants et des technologies écoénergétiques. Cela va de l'ajustement du soufflage de nos bouteilles PET avec moins de pression (et donc moins d'énergie) aux éclairages LED peu énergivores à capteurs, en passant par la transition des fours électriques aux fours à gaz pour moins de déperditions de chaleur à une amélioration du rendement des chaudières thermiques qui actionnent nos machines de rinçage.

Énergie renouvelable

Notre ambition à l’horizon 2020 est que 40 % de l'énergie nécessaire à la production proviennent de sources renouvelables ou à faible intensité de CO2.

Un défi de taille qui nous pousse même à étudier la possibilité de générer nous-mêmes de l’énergie renouvelable au sein de nos sites. À la suite de la Conférence de Paris sur le climat fin 2015, notre entreprise s'est engagée à ne consommer, d'ici 2020, que de l'électricité issue de sources renouvelables pour ses activités de production. Nous faisons ainsi désormais partie de la RE100, une initiative internationale du Climate Group pour les entreprises désireuses d'opérer la transition vers l’électricité 100 % renouvelable.

12 % d'énergie renouvelable pour l’usine d’embouteillage d’eau minérale de Chaudfontaine

A Chaudfontaine, nous tirons depuis longtemps parti de ce que la nature a à offrir. Lors des opérations d’embouteillage, nous récupérons notamment la chaleur naturelle de l'eau minérale pour chauffer les bâtiments du site. Nous avons aussi installé des panneaux photovoltaïques afin de produire de l’électricité. Depuis peu, une nouvelle turbine hydraulique vient s’ajouter au tableau. Grâce à toutes ces initiatives, Chaudfontaine couvre ainsi au total environ 12 % de ses besoins électriques. Et ce n’est pas tout. Nous étudions pour l'instant la faisabilité de l’installation d'une éolienne sur le site.

Turbine hydraulique

L’énergie la plus verte est celle qui n’est pas consommée. Cette philosophie, Chaudfontaine la prône depuis plusieurs années. Nous voulons miser encore plus sur la gestion durable de l'énergie en augmentant la part d’énergie verte propre pour réduire notre empreinte écologique. La nouvelle turbine hydraulique mise en service début décembre 2016 à Chaudfontaine illustre ces efforts. Elle est le fruit d'un partenariat entre l’usine, des investisseurs privés et les instances communales et régionales.

La turbine hydraulique

La turbine hydraulique est installée près du site d’embouteillage d’eau minérale de Chaudfontaine, sur les rives de la Vesdre, l’emplacement manifestement le plus adéquat, puisque l’installation exploite le dénivelé entre l'amont et l’aval de la rivière. Cette turbine devrait fournir une production d’énergie verte de 330 MWh/an (soit l’équivalent de la consommation annuelle moyenne de 94 ménages). Ce chiffre équivaut également à une réduction des émissions de CO2 de près de 170 tonnes par an !

Géothermie

Ce projet innovant, qui consiste à récupérer la chaleur de l’eau, a été mis en œuvre à l’issue d’un audit énergétique complet de notre site de Chaudfontaine. Sur la base de ce projet : l'eau exceptionnelle de Chaudfontaine qui, après un périple de 60 ans dans les entrailles de la terre, jaillit à la surface à une température de 37 ° C. Avant d'être mise en bouteille, elle doit être refroidie à 15 ° C.  L’installation géothermique capte la chaleur naturelle de l'eau au moyen d'échangeurs de chaleur et la valorise pour le chauffage de l'usine pendant les mois d'hiver.

Depuis 2008, ce système présente une économie double. D'une part, la consommation d'énergie affectée au chauffage a été réduite grâce à cette nouvelle source de chaleur. D'autre part, l'eau est refroidie plus rapidement et de manière naturelle. Il faut donc moins d'énergie pour l'amener à la bonne température avant embouteillage. Depuis 2013, nous utilisons l'installation géothermique pour le processus inverse : les eaux froides de la Vesdre sont utilisées pour rafraîchir l'usine pendant les mois d'été. Globalement, l’énergie verte issue de cette installation couvre 6 % de notre consommation énergétique.

Installation geothermique

Panneaux solaires

Nous disposons de 900 panneaux solaires qui génèrent 225 MWh d’électricité verte, soit l'équivalent de la consommation énergétique annuelle de 45 ménages ou 3 % de la consommation de ce site.

Les panneaux solaires