Les édulcorants doivent répondre aux mêmes critères censés garantir qu'ils sont sans danger et propres à la consommation. L’édulcorant extrait de la stévia et l'aspartame sont tous deux autorisés et jugés propres à la consommation dans l'Union européenne. « Le fait que la stévia soit un édulcorant d'origine naturelle dérivé de feuilles de la plante Stevia rebaudiana importe peu. L’aspartame se compose de protéines : acide aspartique et phénylalanine. Les deux substances sont l’une comme l'autre sans danger* et ont été jugées propres à la consommation. »

Regardez la vidéo de David Marquenie:

et lisez cet article  à la recherche des origines de l’édulcorant à la stévia.

*Avertissement « phénylalanine »
L’aspartame est contre-indiqué chez les personnes atteintes d’une maladie génétique rare (phénylcétonurie, 1 personne sur 15 000) entraînant des troubles du métabolisme de la phénylalanine par l’organisme. Par conséquent, l'avertissement « contient une source de phénylalanine » doit figurer sur les produits à l'aspartame.