À l’horizon 2020, nous voulons diminuer de 25 % la fraction de matières premières dans nos emballages, par rapport à 2007.

Nous ne cessons d’innover en vue de mettre au point des emballages plus légers. Nous consommons ainsi moins de matières premières et nous économisons l'énergie, avec pour corollaire une réduction de nos émissions de CO2 lors de la production et du transport de nos emballages. À cette fin, nous collaborons étroitement avec nos fournisseurs.

Tout d'abord, notre ambition est d'alléger encore le poids de nos bouteilles en plastique PET de 50 cl et 25 cl. Le poids de nos bouteilles en PET est passé de 21,7 grammes en 2012 à 19,9 grammes actuellement. D'ici 2020, nous comptons l'amener à 18 grammes. Nous agissons aussi au niveau des autres composants des emballages (bouchons, étiquettes, films), toujours dans une optique de qualité et de développement durable.

Un groupe de travail multidisciplinaire table sur l’allègement de nos emballages. Il participe à l’établissement de bonnes pratiques et au déploiement rapide de nouveaux projets. Nous mesurons nos progrès sur la base du poids moyen des emballages par litre de produit.

En 2016, il était de 277 g/l, contre 393 g/l en 2007, soit une baisse de 30 %.

Grammes pet

Gramme par litre de produit

Allègement de la bouteille PET de Minute Maid 330 ml et d’Aquarius 500 ml

Emballages plus légers

Les films gagnent aussi en légèreté

Alléger les emballages, c’est aussi avoir recours à des films plus légers, notamment pour les multipacks. Depuis octobre 2016, les emballages multiples (deux fois 15 canettes) de Coca-Cola 33 cl pour Colruyt et Makro sont emballés sous un film plus léger. Au début de cette année, Coca-Cola light, Coca-Cola zero sugar et Fanta lui ont emboîté le pas, suivi dans la foulée par Sprite. Chaque pack utilise 7,14 grammes de film en moins, soit une économie annuelle de 34 tonnes de plastique.

Emballages Makro & Colruyt