Quand vous sortez une canette ou une bouteille de votre boisson Coca-Cola préférée du réfrigérateur, vous savez à quoi vous attendre. Une qualité et un goût constant depuis 130 ans. Un engagement auquel nous veillons avec précaution.

« Toute une série de documents fixe les critères que doivent remplir les différentes étapes du processus de production, de vente et de recyclage, explique Roberto Gelsomino, KORE Analyst chez Coca-Cola. Nous les appelons KORE, ou bien les ‘Coca-Cola Requirements’. Ces exigences sont souvent plus strictes que les dispositions légales. »

Ces critères concernent l’environnement, la sécurité ou la qualité. Roberto Gelsomino donne quelques exemples : « KORE établit des consignes relatives au traitement des effluents de production, aux critères à remplir par les ingrédients de nos boissons et à la manière d'assurer la sécurité des collaborateurs. Notre approche de la qualité vous garantit par exemple que Coca-Cola aura le même goût partout. Nos exigences décrivent également plusieurs tests pour vérifier le bon déroulement de la production. Certains doivent être effectués tous les jours, d'autres mensuellement ou annuellement. »

Tous les sites de production belges (Anvers, Gand et Chaudfontaine) se conforment ainsi à toutes les normes de qualité (ISO9001), d’environnement (ISO14001), de sécurité (OHSAS18001) et de sécurité alimentaire (ISO22000 et PAS220). En 2011, notre usine de Chaudfontaine a obtenu la certification ISO50001 pour sa gestion efficace de l'énergie.

Un perpétuel travail

KORE est constitué d’une montagne de documents, règles et autres tests. On ne modifie pas un tel arsenal de règles en une nuit. « Régulièrement, nos responsables d’Atlanta (où se trouve notre siège mondial, ndlr) vérifient si tout est toujours conforme, ajoute Roberto Gelsomino. Chaque pays peut aussi faire des suggestions, s’il est confronté à un problème particulier. » Il faut du temps pour adapter les directives (nos experts examinent si le changement est judicieux), mais cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas réagir rapidement. Roberto Gelsomino donne un exemple : « Quand la législation change, nous devons pouvoir modifier nos procédures et nous y conformer, sans délai. La première règle de KORE est donc le respect de la législation locale. »

Une bouteille s’ouvre toujours aussi facilement

Heureusement, quand vous buvez votre Coca-Cola, vous ne vous rendez pas compte que de nombreuses règles sont suivies lors de la production, du conditionnement et du transport.  « En revanche, vous le remarqueriez s’il n’y en avait pas, souligne Roberto Gelsomino. Le goût de votre boisson préférée ne serait pas constant si nous n'appliquions pas toujours les mêmes exigences de qualité concernant les ingrédients et les saveurs. Et il en va de même, s’il était plus difficile ou plus facile d’ouvrir une bouteille. »

La sévérité des règles a donc aussi son importance pour vous. « Si vous ne voulez pas de sucre dans votre boisson, il est essentiel que vous puissiez boire du Coca-Cola zero sugar avec la certitude qu’il n'en contient pas du tout, explique Roberto Gelsomino. »

Les questions des consommateurs, gage de la qualité

Votre avis compte aussi énormément dans notre mission de qualité. En 2016, nous avons répondu à 12.033 questions de consommateurs par téléphone ou par mail en Belgique et au Luxembourg. 1534 de ces questions concernaient la qualité des produits. « Bien que le nombre de requêtes concernant la qualité soit infime (moins d'un million d’unités vendues), elles sont essentielles pour assurer l'excellence de nos produits, conclut Roberto Gelsomino. « Le traitement des réclamations des consommateurs et, plus important encore, l'analyse des causes, sont essentiels pour surveiller et améliorer notre qualité. »

Pour plus d'informations:

Les coulisses du contrôle qualité chez The Coca-Cola Company

Vous avez une remarque concernant la qualité d'un produit/emballage. Lisez cet article.