René Demol est, au vu de ses longues années de service chez Coca-Cola, fasciné par les gadgets Coca-Cola vintage. En 1980, il entame sa collection de bouteilles, de verres et d'épinglettes Coca-Cola. 37 ans plus tard, il possède plus d’un millier de pièces Coca-Cola et peut se targuer de posséder la plus grande collection Coca-Cola vintage de Belgique.

Né en 1946 à Bruxelles et employé en production sur le site d'Anderlecht de Coca-Cola pendant 30 ans, René Demol collectionne les pièces Coca-Cola uniques depuis 1980 : plateaux en tôle, pièces de monnaie, sous-verre, décapsuleurs, casiers, cartes postales, affiches et calendriers. « Plus c’est ancien, mieux c’est », semble-t-il. « Pour moi, il n’y a rien de tel qu’un Coca-Cola glacé servi d’une bouteille en verre. Les anciennes bouteilles en verre à relief Coca-Cola figurent parmi les plus belles pièces de ma collection. » 


La plus belle histoire au monde

« Coca-Cola en Belgique est à mes yeux la plus belle histoire au monde. Dans les années 60, tout le pays admirait Coca-Cola. Coca-Cola était synonyme de plaisir, de convivialité et de qualité. L’entreprise a connu un essor fulgurant en Belgique à partir de 1962. Nulle part ailleurs la marque Coca-Cola n’était aussi populaire, forte et respectée. Et si vous travailliez chez Coca-Cola, toute votre vie tournait autour de Coca-Cola. Je me suis fait des amis au travail, je faisais des sorties avec eux le week-end et nous participions ensemble aux activités que Coca-Cola organisait. C’était une époque inoubliable. » 

Ses chouchous 

Parmi ce millier de pièces, René compte quelques exemplaires spéciaux : « Les affiches et calendriers Coca-Cola sont pour moi l’un des plus beaux souvenirs. L’une de mes affiches préférées est celle qui représente deux jolies dames vêtues d’une élégante robe et coiffées d’un chapeau en train de siroter un Coca-Cola glacé. Je trouve vraiment dommage qu’ils ne fassent plus les calendriers. Désormais, je dois accrocher un exemplaire banal du supermarché au mur. Ce n’est pas la même chose (rires). »

« En outre, je me souviendrai toujours de l’histoire de cette taxe. Sur les capsules des bouteilles, il y avait une marque d’accise (précurseur de la TVA). Pour obtenir les capsules, on devait d’abord payer des droits d’accise. Lorsqu’une bouteille cassait à l’usine, nous devions conserver la capsule, qui avait une couleur spécifique, pour pouvoir échanger la bouteille. Sur chaque bouteille de Coca-Cola figurait aussi la date de production ainsi qu’une mention du genre ‘taxe payée à Gand’. Sur les affiches aussi on pouvait voir un timbre et un cachet mentionnant ‘TVA payée en Belgique’. C’était vraiment inédit à l’époque. »

« Enfin, j'adore les spots publicitaires sur pellicules. Tirés à quatre épingles dans leur uniforme vert, les délégués Coca-Cola faisaient du porte-à-porte dans les entreprises et les maisons afin de promouvoir le Coca-Cola. Ils montraient tout d’abord un film promotionnel et offraient ensuite un Coca-Cola glacé aux travailleurs ou aux consommateurs. Les vendeurs Coca-Cola passaient pour des gens passionnés et élégants, ce qui a sans aucun doute contribué à la popularité de Coca-Cola en Belgique. »

Un beau livre Coca-Cola

Par le passé, René et sa femme Chantal organisaient la foire des collectionneurs Coca-Cola à Dilbeek. Depuis 2004, Johan Van Mierlo de Colanuts, la boutique Coca-Cola située au siège à Anderlecht, a repris l’organisation de l’événement, qui a désormais lieu à Leeuw-Saint-Pierre. Toutefois, Coca-Cola fait toujours partie du quotidien de René. 

« Même après toutes ces années, cette petite bouteille de Coca-Cola me fascine toujours. »

« Toutes les après-midi, je bois un Coca-Cola en bouteille. Même après toutes ces années, cette petite bouteille me fascine toujours (rires). Dans les années 2000, ma femme et moi avons également publié un ouvrage consacré à l’évolution de la bouteille Coca-Cola en Belgique de A à Z : Gids van de Belgische Coca-Cola flessen. Je serai éternellement reconnaissant envers ma tendre épouse Chantal, car sans son aide, cela n’aurait jamais été possible. »