Des vases de sirop de la fin des années 1800 aux fontaines à soda dans l’espace, Coca-Cola n’a cessé de révolutionner l’art du rafraîchissement aux quatre coins du monde, boisson après boisson. Vecteurs essentiels à cette mission : les récipients dans lesquels les produits étaient distribués.

Ces quelques photos vous proposent un voyage visuel dans l’histoire, à la découverte des moyens développés par Coca-Cola pour distribuer sa boisson depuis que le Dr John Pemberton en a élaboré la formule secrète il y a plus de 130 ans.

Vases de sirop

Vase de sirop

Vase de sirop

1896, The Wheeling Pottery Company. Wheeling, West Virginia

Lancé en 1896, le vase de sirop faisait partie d’un programme exclusif à l’attention des négociants qui achetaient plus de 50 gallons de sirop de Coca-Cola par an. Cette promotion a été initiée par le président Asa Candler pour commercialiser la marque et stimuler les entreprises qui servaient cette boisson. Ils étaient fabriqués en porcelaine, un matériau poreux qui absorbait les colorants du sirop au fil du temps, de sorte que ces fontaines passaient du blanc au brun à force d’être utilisées.

Chronologie de la bouteille de Coca-Cola

La bouteille de Coca-Cola

Les bouteilles de Coca-Cola

De 1899 à nos jours ; diverses entreprises

L’embouteillage à grande échelle a commencé en 1899, lorsque Ben Thomas et Joseph B. Whitehead de la ville de Chattanooga, dans le Tennessee, ont obtenu les droits d’exclusivité pour la mise en bouteille et la vente de Coca-Cola sur quasiment tout le territoire des États-Unis.

Leur contrat en mains, ils se sont associés à un autre embouteilleur de Chattanooga, John T. Lupton, pour commencer à développer ce qui est devenu aujourd’hui le système d’embouteillage global de Coca-Cola. Le brevet de la bouteille Contour emblématique de Coca-Cola a été enregistré par Alexander Samuelson de la CJ Root Glass Company en novembre 1915. 

Pack de six bouteilles

Pack de six bouteilles de Coca-Cola

1923, Empire Printing & Box Company, Atlanta

En 1923, comme la consommation nomade de Coca-Cola était bien ancrée grâce au format pratique de la bouteille et à l’arrivée massive des frigos dans les foyers américains, les consommateurs avaient besoin d’un moyen plus simple de transporter de grandes quantités de produits. The Coca-Cola Company et ses embouteilleurs se sont aperçus de cette demande du marché et ont lancé le tout premier pack de six bouteilles pour faciliter le transport jusqu’à la maison. Cette simple boîte en carton qualifiée « d’emballage pour la maison qui serre la main à l’innovation » est devenue l’un des instruments de merchandising les plus puissants du secteur et a été brevetée en 1924. Les cartons étaient fournis par les embouteilleurs aux consommateurs dans le but d’être réutilisés jusqu’à trois fois. Le carton a été lentement adopté, jusqu’à ce que l’entreprise fasse la promotion intensive du concept. La concurrence et a posteriori le secteur de la bière ont commencé à utiliser ce même packaging à la fin des années 30.

La glacière standardisée

La glacière standardisée

Au début des années 1930, Glascock Brothers Manufacturing Company, Muncie, Indiana

L’idée d’une glacière standardisée était dans l’air depuis le début de la mise en bouteille. Pour les premiers modèles, les embouteilleurs coupaient les barriques de sirop en deux et y fixaient des pieds. Le président de Coca-Cola, Robert Woodruff, a désiré faire évoluer le concept et a créé un département technique responsable de l’innovation et du contrôle de qualité. Il a chargé le groupe de développer une glacière efficace et économique qui porterait la marque Coca-Cola pour être vendue ou louée aux détaillants. C’est ainsi qu’est née la glacière Glascock. Présentée en 1929, la glacière se vendait pour la modique somme de 12 $. Moins d’un quart de siècle après son invention, l’entreprise en avait commercialisé plus d’un million.

Le distributeur Dole MASTER

Le distributeur dole Master

1933, The Dole Valve Company, Chicago

Premier distributeur fabriqué par l’entreprise, le Dole MASTER fut aussi le premier à rafraîchir l’eau gazeuse et le sirop au point de service. Il a été testé sur le terrain lors de la Chicago World’s Fair. La première fontaine automatique qui mélangeait le sirop et l’eau gazeuse au moment de servir la boisson a été lancée à la Century of Progress Exposition à Chicago. Depuis sa création en 1886, le Coca-Cola devait être mélangé manuellement par les opérateurs de fontaines à soda, de sorte que le public de l’exposition a été très surpris de voir qu’il était possible de servir la boisson en actionnant une simple poignée. L’exposition permettait également de visiter une usine d’embouteillage entièrement équipée.

Mills 47

Mills

1938, Mills Novelty Company, Chicago

En 1937, The Coca-Cola Company est arrivé à la conclusion que les distributeurs à pièces de boissons fraîches avaient atteint un niveau de développement suffisant pour être recommandés pour un usage national. Dès l’approbation officielle, des plans ont été élaborés pour automatiser la phase de vente des bouteilles. Le Mills ‘47’ fut présenté comme le premier distributeur automatique permettant de répondre aux besoins du marché pour fournir du Coca-Cola sur les lieux de travail. Dans l’ouvrage Classic Soda Machines, Jeff Walters déclare que cette machine fut la toute première à distribuer des bouteilles à capsules métalliques. Les embouteilleurs et leurs équipes commerciales ont joué un rôle fondamental dans la mise en œuvre et le succès de ces machines sur les lieux de travail, surtout lorsque le pays est entré dans la Deuxième Guerre mondiale.

Distributeurs Dole DELUX et Dole Citation

Distributeurs dole Deluxe et Citation

Distributeur Dole DELUX (à gauche)

1947, Dole Valve Company, Chicago

Conçu par Raymond Loewy, le distributeur Dole DELUXE a été commercialisé dans la foulée des recherches menées en temps de guerre. Raymond Loewy, fondateur du ‘design industriel’, a joué un rôle majeur dans la transformation des éléments physiques et conceptuels du monde moderne. C’est lui qui a optimisé la fontaine à soda en modernisant le look du distributeur et en améliorant l’équipement pour verser plus de portions par gallon. Les publicités de l’époque vantent le fait que ces améliorations permettent d’accroître les profits. Le distributeur Dole Deluxe est devenu un classique dès son lancement en 1947.

Distributeur Dole Citation (à droite)

1958, Dole Valve Company, Chicago

Lors de son lancement, le distributeur Dole Citation a mis l’accent sur le boîtier en plastique Implex de conception neuve et aux fonctions améliorées. Le design reposait sur l’esthétique des célèbres designers industriels Hodgman-Bourke de New York. Au cours de la même année, le montage de la valve à flotteur a permis de prévoir une réserve de sirop de n’importe quelle quantité, déterminée uniquement par la taille du réservoir pressurisé.   

Vendo 44

Vendo 44

Vendo 44

1956, The Vendo Company, Kansas City, Missouri

Le modèle Vendo 44 est le distributeur vertical le plus apprécié des collectionneurs. Plus de 8000 unités ont été produites entre 1956 et 1959. Cette machine doit sa popularité à son format compact et à l’identité chromatique immédiatement reconnaissable de Coca-Cola, en rouge et blanc. Les machines ont également été personnalisées à l’aide d’images faisant écho aux publicités de la marque, comme ce Sprite Boy.

Glacière à pique-nique et BreakMate

Picnic cooler en breakmate

Glacière à pique-nique (à droite)

1958, Progress Refrigerator Company, Louisville, Kentucky

Offrant de la capacité jusqu’à 32 bouteilles, les glacières à pique-nique permettaient aux clients d’emporter du Coca-Cola dans toutes leurs excursions. Une tablette placée au-dessus de l’espace à bouteilles en faisait une glacière complète pour le lunch, puisqu’il était possible d’y tenir des sandwiches au frais et au sec.

Les bouteilles restaient fraîches, car chaque glacière se constituait d’un isolant rigide en trois catégories métalliques possibles :

N° 1 ou standard – Revêtement galvanisé et émail cuit à l’extérieur ;

N° 2 – Revêtement en acier inoxydable et émail cuit à l’extérieur ;

N° 3 – Acier inoxydable partout.

BreakMate (à gauche)

1988, Bosch-Siemens, Munich, Allemagne

Conçue pour les structures accueillant jusqu’à 50 employés, la BreakMate permettait aux PME de proposer du Coca-Cola dans leurs bureaux. Elle a été testée sur le marché en 1985 avant d’être déployée au niveau national par Coca-Cola USA en 1988. L’entreprise estimait à 30 000 le nombre d’unités BreakMate en exploitation à travers les États-Unis à la fin de l’année et projetait de l’accroître considérablement au cours de l’année 1990.

Westinghouse WB 60-K6

Westhouse

Westhouse

1960, The Westinghouse Electric Corporation, Pittsburgh, Pennsylvanie

Au début des années 60, The Coca-Cola Company a modifié sa façon de se présenter sur le marché. Pour la première fois, Coca-Cola n’était plus la seule marque disponible pour les embouteilleurs. Le Fanta avait fait son apparition, suivi de près par Sprite et Tab. Les automates avaient été conçus pour distribuer la bouteille Contour de 195 ml, mais tous ces nouveaux produits et conditionnements exigeaient des adaptations.

En 1960, la Westinghouse Electric Corporation a lancé un distributeur automatique capable de gérer de multiples produits à des prix différents, qu’ils soient conditionnés en canettes ou en bouteilles. Ces machines représentaient ainsi un investissement rentable puisqu’elles exigeaient moins de remises à niveau lorsque de nouvelles boissons faisaient leur apparition.

Le distributeur de l’espace

Le distributeur de l'espace

Le distributeur de l'espace

1996, Bosch-Siemens, Munich, Allemagne

En 1996, Coca-Cola a fait son quatrième voyage dans l’espace à bord de la navette Endeavour grâce au distributeur post-mix innovant. Celui-ci fonctionnait comme la fontaine ‘post-mix’ que l’on pouvait trouver sur Terre. Après avoir introduit un code dans l’ordinateur à écran tactile, chaque astronaute pressurisait une bouteille et actionnait le levier pour se servir de boisson glacée, puis déconnectait la bouteille du distributeur. Ce système permettait pour la première fois aux astronautes de boire nos boissons quand ils le souhaitaient.

Un total de 90 portions était mis à la disposition des six astronautes. L’ordinateur intégré enregistrait l’absorption de liquide de chaque astronaute. En développant de nouveaux distributeurs pour l’espace, l’entreprise espérait améliorer les conditions de vie des astronautes, les inciter à boire davantage lorsqu’ils étaient dans l’espace et travailler sur des technologies susceptibles d’exercer un impact sur les missions futures.

Coca-Cola Freestyle

Coca-Cola freestyle

2008 Prototype

Proposé à la clientèle en 2008, le distributeur Coca-Cola Freestyle est la toute dernière fontaine innovante de la marque. En multipliant les possibilités de choix et de personnalisation pour les consommateurs, ce distributeur intègre une technologie de pointe et de précision pour utiliser des ingrédients concentrés injectés par des cartouches avant de les mélanger sur place à de l’eau et des édulcorants. Dean Kamen, l’inventeur du Segway, des appareils de dialyse mobiles et des chaises roulantes capables de monter les escaliers, a été un partenaire de choix pour le développement de cette machine, tandis que le design a été confié à Pininfarini, les designers à qui l’on doit le look de la Ferrari et de la Maserati. Le Freestyle offre des possibilités illimitées en matière de saveurs, de calories et de formats. Il permet également de tracer les mélanges faits par les consommateurs, le moment de leurs achats et les quantités consommées afin de guider le choix des assortiments proposés et répondre ainsi à leurs besoins.