Les consommateurs qui aiment le sucre mais pas les calories trouveront leur bonheur dans la gamme Coca-Cola. Nos boissons sans ou à faible teneur en sucres doivent leur goût sucré aux édulcorants. Saviez-vous que ces édulcorants sont souvent associés pour correspondre au plus près au goût familier du sucre?

« Ce sont les édulcorants, tout comme le sucre, qui procurent à nos boissons rafraîchissantes leur saveur sucrée. Elle est une composante importante de nos boissons. Les consommateurs en sont friands », précise Jan Burger, Senior manager Scientific & Regulatory Affairs chez Coca-Cola.

Or, le sucre contient des calories. Pour satisfaire les consommateurs qui préfèrent s’en passer, nous avons élaboré des boissons à la saveur sucrée, mais dépourvues de calories. « Pour ce faire, nous avons recours à des édulcorants », explique Jan Burger. « Ce substitut du sucre a une saveur qui correspond très étroitement à celle que nos consommateurs aiment. Les édulcorants ont un pouvoir sucrant très intense. Il en faut donc moins. À l’arrivée : une quantité négligeable de calories. »

Association d'édulcorants

« Dans certains produits, les édulcorants ont complètement remplacé le sucre », affirme Jan Burger. « Dans d'autres, sucres et édulcorants sont associés. Dans le Coca-Cola life, 45 % du sucre a été remplacé. » Pourquoi ? « Parce que Coca-Cola life est élaboré à base d'édulcorants provenant de la stévia et que nous ne pouvons pas encore remplacer le sucre sans altérer le goût », précise Jan Burger.

« Les édulcorants ont une saveur qui correspond très étroitement à celle que nos consommateurs aiment. »

Nous associons souvent plusieurs édulcorants. Jan Burger de poursuivre : « Chaque substance a son profil gustatif. C’est tout un art d’associer les édulcorants de manière à obtenir la saveur familière. Si l’on ne met en œuvre que de l'aspartame, la saveur est selon nous trop différente de celle du sucre. »

E : l’indice d'une substance sans danger

Les édulcorants ne sont pas neufs. Nous les utilisons depuis les années 60. La Belgique a dû attendre 1983 et le lancement de Coca-Cola light dans notre pays.

Tout édulcorant doit d'abord faire l’objet d’essais scrupuleux avant son adoption par l'Autorité européenne de Sécurité des Aliments (EFSA). Ce n’est qu’à cette condition que nous pouvons les mettre en œuvre dans les boissons. Pour l'extrait de stevia, il a fallu attendre la fin 2011 pour avoir le feu vert. « Nous sommes ravis que l'EFSA soit aussi rigoureuse, poursuit Jan Burger. Elle évalue de nombreux essais sur les éventuels effets indésirables, se tient au fait de la recherche scientifique et mène régulièrement des études en vue de s'assurer que certaines substances sont toujours sans danger. Pour nous, c’est la garantie que les substances mises en œuvre en production sont sans risque. Après adoption, une substance se voit attribuer un code E, qui atteste son innocuité.

De la stévia à l’acésulfame-K

Vous trouverez ci-dessous la liste des édulcorants qui entrent dans la fabrication de nos boissons.

Stévia

Les glycosides de stéviol, mieux connus sous le nom de stévia, sont extraits des feuilles de la stévia, une plante indigène du Paraguay. La feuille est la source exceptionnelle d'un édulcorant naturel et intense (pouvoir sucrant de 200 à 350 fois supérieur à celui du sucre cristallisé). L’utilisation de l'édulcorant à base de stévia est autorisée dans l'Union européenne depuis 2011.

Depuis, en Belgique et au Luxembourg, nous avons mis sur le marché de nouveaux produits (Nestea et Sprite) à base de sucre et d'édulcorant issu de la stévia. Nous avons aussi lancé Coca-Cola life, une variante de Coca-Cola avec moins de calories, sucré au sucre et à l’édulcorant de stévia.

Aspartame

C’est l'édulcorant le plus utilisé dans le monde. Il se compose de deux acides aminés : l'acide aspartique et la phénylalanine. Les médecins et les chercheurs s'accordent pour dire qu’une consommation d'aspartame quotidienne normale ne représente aucun risque pour la santé. La dose journalière admissible (DJA) est fixée à 40 mg par kg. Une personne de 60 kg peut en consommer en toute sécurité jusqu'à 2,4 grammes par jour et devrait boire Coca Cola zero sugar sa vie entière avant d'atteindre la DJA.

En savoir plus sur l’aspartame.

Saccharine

Utilisée depuis plus d'un siècle dans les aliments et les boissons, c’est le plus puissant des édulcorants. Son pouvoir sucrant est 300 fois supérieur à celui du sucre. Le tout sans calories.

Cyclamate

Le cyclamate a été découvert en 1937. Il est lui aussi sans calories. « C’est un édulcorant auquel nous n’avons pas beaucoup recours », précise Jan Burger. « La valeur limite d'une dose sans risque est nettement inférieure à celle d'autres substances. Par principe de précaution, nous choisissons d’en utiliser le moins possible. »

Acésulfame-K

Découvert en 1967, il est utilisé dans des milliers d'aliments et de boissons. Son pouvoir sucrant est 200 fois supérieur à celui du sucre. Il s’utilise souvent en association avec d'autres édulcorants.

Pour en savoir plus sur les édulcorants.
Envie d’en savoir plus sur la composition de vos boissons?

* 45 % de calories en moins par rapport à la moyenne des sodas au sucre vendus au Benelux, résultat obtenu par réduction de la teneur en sucres grâce à l’utilisation d'édulcorants issus de la stévia.