Fanta présente sa nouvelle bouteille « spiralée ». Cette bouteille torsadée en PET évoque le mouvement effectué en pressant une orange pour en extraire le jus. Un concept original, qui a néanmoins posé des défis à notre site de production anversois.

La nouvelle bouteille de Fanta en spiral est asymétrique. Elle rappelle la torsion que l’on applique sur une orange pour en extraire le jus et les saveurs. La nouvelle bouteille en PET est rainurée et vrillée en son centre. Fanta allie également ce packaging twisté à une nouvelle identité visuelle. Une excellente idée, qui a cependant posé de nombreuses difficultés dans la pratique. Ce type de bouteille n’avait en effet encore jamais été fabriqué.

Gestion de la pression

Le design des bouteilles de Fanta a été souvent modernisé au cours des dernières décennies. Mais jusqu’ici, les bouteilles avaient toujours eu un dénominateur commun : la symétrie. Et ce pour des raisons pratiques. Il faut savoir que la pression à l’intérieur d’une bouteille de boisson gazeuse est supérieure à celle d’un pneu de voiture. La moindre déformation du contenant cause des zones de fragilité. La conception et la production d’une bouteille asymétrique constituent dès lors un défi de taille. Né en 2012, le concept de bouteille asymétrique a été testé sur différents marchés en 2016. 

« Je pense que la bouteille va marcher, surtout que nous sommes le premier fabricant à proposer un format de ce type. » Jan Plas, Prof. Technologist chez Coca-Cola European Partners

Remplissage pas comme les autres

Ce printemps, c'était le tour du lancement en Belgique. Notre site de production à Anvers s’est donc lui aussi attelé à la fabrication de cette bouteille en PET inédite. L’asymétrie a d’importantes implications pour les lignes de production. « Il nous arrive de produire des nouvelles bouteilles, mais il s’agit ici d’une adaptation très spécifique », confie Jan Plas, Prof. Technologist chez Coca-Cola European Partners. C’est la première bouteille asymétrique du marché. Le nouveau format a surtout un impact sur les machines de soufflage et de remplissage des bouteilles. » 

Jan Plas, Prof. Technologue chez Coca-Cola European Partners

Conception pionnière

Les ingénieurs des sites de production ne sont pas directement impliqués dans la conception de la bouteille. Certes, ils donnent des consignes sur la vitesse de chute d’une bouteille ou sur les diamètres à respecter, mais ils n’ont pas d’influence sur la forme finale. « C’est chaque fois un défi, dit Jan Plas. Je crois que la bouteille spirale va marcher, surtout que nous sommes le premier fabricant à proposer un format de ce type. »

Manipulation délicate

Ce sont les autres sites de production européens qui tirent les leçons de la fabrication d’une bouteille en spirale. En fin de compte, on reste dans le sur-mesure. Chaque usine dispose de ses propres machines, dont les caractéristiques et l’ancienneté varient. Chaque site qui produit la nouvelle bouteille Fanta étudie, pour ses lignes de production, la position idéale de la bouteille en spirale. « Une bouteille légèrement torsadée a une tout autre allure pour la machine, explique Jan Plas. Une bouteille asymétrique est aussi moins stable. Par conséquent, il faut mieux aligner la transition entre les bandes transporteuses. La manipulation d’une bouteille de ce type exige encore plus de délicatesse qu’à l’habitude. »