Pourquoi ne recourons-nous pas à des conditionnements entièrement constitués de matériaux recyclés ? Nous avons posé toute une série de questions relatives au plastique et au PET à Jan Burger, Manager Scientific & Regulatory Affairs chez Coca-Cola.

L’industrie alimentaire dispose de différents types de plastique adaptés au conditionnement de produits alimentaires et de boissons. Le plastique utilisé pour les bouteilles de shampooing, par exemple, ne convient pas pour les sodas, car il laisse passer le dioxyde de carbone (le gaz). C’est la raison pour laquelle Coca-Cola recourt principalement au PET (polytéréphtalate d’éthylène).

Pourquoi l’entreprise Coca-Cola utilise-t-elle le PET comme matériau?

« Le plastique le plus fréquent dans le secteur des boissons rafraîchissantes est le PET (polytéréphtalate d’éthylène). Le PET est entièrement recyclable et reste intact pendant 10 ans. La longue durée de vie du PET en fait un matériau de qualité qui peut aisément être réutilisé par le biais d’un processus de recyclage. Il est donc très important que les bouteilles PET vides reviennent chez Coca-Cola, afin que l’on puisse en faire de nouveaux conditionnements. Par ailleurs, Coca-Cola recourt au PET pour les raisons suivantes : 

  • Il est léger, ce qui rend le transport de produits plus durable et efficace  
  • Il est solide
  • Il s’agit d’un matériau de premier ordre pour conserver la qualité et garantir la sécurité de nos boissons 
  • Il est clair et transparent (bonne visibilité du produit – les consommateurs trouvent que c’est important) 
  • Il peut être façonné dans presque toutes les formes et les tailles de bouteilles. »

Pourquoi Coca-Cola n’utilise-t-elle pas 100 % de rPET ?

« Le rPET est du matériau PET recyclé. Il n’est pas possible d’appliquer 100 % de rPET à nos 19 marques, car, à l’heure actuelle, ce matériau n’est pas disponible à grande échelle dans l’industrie du plastique. Il est vrai que du matériau se perd au cours du processus de collecte, de tri et de recyclage. Le rPET part en outre vers d’autres applications comme les fibres textiles pour l’industrie vestimentaire et du tapis. Le secteur des boissons rafraîchissantes n’est donc pas le seul à vouloir recourir à ce matériau PET recyclé.

Par ailleurs, le 100 % rPET est surtout utilisé par le secteur des boissons rafraîchissantes dans le cadre de produits pour lesquels la couleur est moins importante, car ce matériau donne une teinte plus sombre à la bouteille. Ce n’est pas un problème pour la marque Coca-Cola, mais c’est moins souhaitable pour d’autres marques comme Chaudfontaine, Fanta et Sprite. Nous n’utilisons pas de 100 % rPET pour la marque Coca-Cola, car nous nous efforçons d’accroître le pourcentage de rPET sur l’ensemble de notre portefeuille de produits et donc sur toutes nos marques, pour tous les formats de conditionnements. C’est le seul moyen d’atteindre nos objectifs de développement durable. » 

Pourquoi Coca-Cola ne recourt-elle pas à des bouteilles PET reremplissables ? 

« Nous attachons une grande importance à la qualité, le développement durable et la sécurité dans la production de nos conditionnements. L’usage de bouteilles PET reremplissables dans le secteur des boissons présente un certain nombre d’inconvénients : 

  • Consommation d’eau : les bouteilles reremplissables doivent être lavées abondamment, ce qui augmente la consommation d’eau de plus de 50 %
  • Le transport et le stockage perdent 40 % de leur efficacité 
  • Les bouteilles reremplissables sont 2 à 3 fois plus lourdes que les bouteilles PET recyclables à usage unique  
  • Qualité et sécurité : le risque pour la sécurité alimentaire est plus élevé lorsque les consommateurs ramènent des bouteilles qui ont pu conserver des liquides inaptes à la consommation